Si le piratage informatique est une activité illégale, cela n’empêche pas certains de s’y adonner régulièrement. Dans des cas exceptionnels, cela mène à une fin heureuse. Les entreprises piratées sont reconnaissantes, voire impressionnées par le pirate, et lui proposent un poste dans leur boite, mais ce n’est pas toujours le cas.

Ces quelques exceptions ont inspiré à un adolescent australien. Le jeune homme a tenté et réussi à pirater un site de la Pomme, espérant ainsi être embauché par la firme de Cupertino. Une idée qui lui serait venue, car il aurait entendu qu’un autre pirate informatique européen aurait effectivement été embauché par Apple après avoir piraté la boite.

Malheureusement pour l’adolescent, la Pomme n’a pas réellement été impressionnée ni reconnaissante du « travail » du jeune homme et ne lui a pas proposé un emploi. Un mythe s’effondre…

Mais l’histoire ne se termine pas trop mal pour l’adolescent. Si le piratage informatique est condamnable, le jeune homme ne finira pas en prison. Un magistrat australien a conclu que l’adolescent n’avait pas utilisé ses compétences en informatiques dans le but de nuire, mais simplement dans le cadre de sa fascination pour les technologies et Apple.

Il a tout de même écopé d’une amende de 500 dollars australiens et restera dans le radar de la justice pendant neuf mois. L’adolescent souhaite développer ses connaissances en informatique, mais de l’autre côté désormais. Il a affirmé vouloir étudier la sécurité numérique et la criminologie à l’université.