Depuis de nombreux mois déjà, le Président américain souhaite augmenter les frais de douanes des produits exportés de la Chine. Une stratégie pour pousser les entreprises américaines de fabriquer leurs produits et composants sur le territoire américain. Après l’avoir annulé, il se pourrait bien que cette fameuse taxe Trump fasse son grand retour avec un impact important sur les iPhone.

Comme à son habitude, c’est sur le réseau social Twitter que le Président américain a renouvelé son souhait d’augmenter les droits de douane sur les produits importés de Chine. Celui-ci indique que les 10 % actuellement appliqués sur les produits hors haute technologie ne sont pas suffisants. Donald Trump annonce que ces 10% deviendront 25 % à partir du 10 mai 2019.

Selon lui, cette augmentation sera principalement supportée par la Chine et ne serait donc pas un « problème ». Il justifie sa décision sur le fait que la Chine tente de renégocier les accords commerciaux avec les États-Unis.

Pourtant, en mars dernier, le Président américain avait annoncé la suspension de cette fameuse taxe Trump étant donné que les négociations avec l’empire du Milieu étaient prometteuses. Une suspension à laquelle n’était pas étranger Tim Cook, le PDG d’Apple, et ses talents d’orateur. Mais cela n’aura pas suffi.

Un tweet aux conséquences directes pour Apple

Si cette taxe entre effectivement en vigueur, la Pomme pourrait considérablement augmenter le prix de ses iPhone vendus aux États-Unis, afin de compenser. Autre solution, Apple pourrait délocaliser la production de ses iPhone dans un autre pays, mais cela lui prendra beaucoup de temps, la taxe sera effective au moins sur les prochains iPhone. Reste encore à savoir si le Président américain ira jusqu’au bout.

En attendant et seulement quelques minutes après la publication du tweet de Trump, Apple a enregistré une perte de capitalisation de 30 milliards de dollars d’investisseurs.