La firme californienne est la cible d’accusation d’une association anglaise de consommateur. Selon Which ?, Apple exagérait l’autonomie réelle des batteries de ses smartphones.

Pour étayer ses accusations, l’association affirme avoir testé plusieurs iPhone (9) pour vérifier la durée de vie d’une recharge d’un iPhone. Selon Which ?, les mesures réelles seraient loin de celles annoncées par la Pomme. L’autonomie réelle des iPhone peut beaucoup varier en fonction des modèles, certains durent jusqu’à 51% moins longtemps que le temps annoncé, d’autres il ne s’agit d’une différence « que » de 18%.

Par exemple, avec l’iPhone XR qu’Apple vend avec une autonomie de 25 heures, celui-ci n’aurait tenu que 16heures et 32minutes au test de Which ?.

La réaction d’Apple ne s’est pas fait attendre puisque la firme californienne a répondu aux accusations de l’association anglaise « Nous testons rigoureusement nos produits et garantissons nos affirmations pour l’autonomie. Grâce à une intégration étroite entre le matériel et le logiciel, l’iPhone est conçu pour gérer intelligemment la consommation d’énergie afin de maximiser la durée de vie de la batterie. Notre méthode d’essai reflète cette intelligence. Which ? n’a pas partagé sa méthodologie avec nous et nous ne pouvons donc pas comparer leurs résultats aux nôtres. Nous partageons notre méthodologie de test que nous publions en détail ici ».

Which ? explique dans son compte-rendu la méthode utilisée pour réaliser ces tests sur son site, à savoir comparer l’autonomie des smartphones en mode conversation annoncée par les constructeurs avec des tests réels.

Mais Apple n’est pas le seul constructeur de smartphones à avoir été la cible de ce type de reproches. Selon l’étude de Which ?, HTC serait également un mauvais élève en la matière, mais bien moins qu’Apple (19,6 heures contre les 20,5 heures annoncées). Alors que d’autres constructeurs, étonnement, sous-estimeraient l’autonomie de leur smartphone (Samsung, Nokia, Sony).