L’année dernière, les mauvais chiffres de ventes d’iPhone avaient forcé Tim Cook à revoir à la baisse ses prévisions. Une mauvaise année pour le produit phare de la Pomme qui semble se poursuivre en 2019 puisque la firme californienne enregistre une nouvelle baisse de 30% concernant ses ventes d’iPhone.

Bien qu’Apple ait décidé de ne plus communiquer précisément sur ses volumes de ventes, des analystes tentent tout de même d’évaluer les chiffres de ventes de la Pomme sur base de ce que celle-ci veut bien partager. Ainsi, dans la foulée des résultats d’Apple, la société d’analyses IDC s’est concentrée sur le rapport des ventes d’iPhone pour le premier trimestre 2019.

Selon IDC, les mauvais chiffres des smartphones de la Pomme sont à mettre en relation avec le marché global des smartphones. Les volumes d’expéditions auraient diminué de près de 6,6% par rapport au premier trimestre 2018 qui enregistrait déjà une baisse de 4,1% en comparaison à 2017. Il est donc logique que les constructeurs de smartphones enregistrent une baisse de vente de leurs produits, d’autant qu’il s’agit du 6e mois consécutif de baisse de ventes de smartphones avec « seulement » 310,8 millions d’exemplaires vendus.

Une diminution globale dont souffre particulièrement Apple puisque la firme californienne enregistre une chute de 17% de vente d’iPhone. Selon IDC, la Pomme n’aurait livré que 36,4 millions de smartphones ce qui représente une diminution de 30,2% par rapport à l’année dernière.

Une chute qui peut s’expliquer par plusieurs points ; notamment le prix important des smartphones de la Pomme qui ne sont plus justifiés par de réelles innovations, mais aussi la forte concurrence chinoise qui propose des smartphones presqu’aussi performants à des prix beaucoup plus attractifs.

Les récents efforts de la firme californienne pour tenter de séduire de nouveau les consommateurs chinois – marché important pour la firme – grâce à des baisses de prix n’auront pas été suffisants. « En combinant cela avec le fait que la plupart des concurrents lanceront prochainement des téléphones 5G et de nouveaux appareils pliables, l’iPhone pourrait faire face à un reste de l’année difficile », prédit IDC. Apple devrait tout de même conserver sa troisième place du classement des constructeurs de smartphones, derrière Samsung et Huawei.

Mais le récent accord passé avec Qualcomm pourrait aider à relancer Apple. Mais pour IDC, cela n’aura pas de réelle répercussion sur les ventes d’iPhone avant 2020. Les iPhone 2019 pourraient aider Apple à remonter.