Crédit : AFP

Apple se défend de scanner le visage de ses clients dans ses boutiques

Après avoir été accusée d’avoir recours à la reconnaissance faciale dans ses magasins dans le cadre d’un vol commis dans l’un de ses Apple Store, la firme californienne s’est défendue contre ces accusations.

Les faits remontent à plusieurs mois. Plusieurs boutiques Apple ont été victimes de vol dont l’un à Boston, en juin dernier. Après avoir mené l’enquête, la Pomme et son entreprise de sécurité ont accusé – à tort – un jeune étudiant de 18 ans. Suite à ce préjudice, le jeune homme a porté plainte récemment contre la firme californienne pour avoir utilisé un logiciel de reconnaissance faciale afin de trouver le coupable et lui réclame 1 milliard de dollars de dommages et intérêts.

Il faut dire que le dossier contre l’étudiant est relativement étrange et les accusations à son encontre n’étaient pas des plus probantes.

Contactée par The Verge, la Pomme s’est tout de même défendue d’avoir recours à un logiciel de reconnaissance faciale dans ses Apple Store.

La plainte de l’étudiant tient sur les déclarations d’un détective de la police de New York, John Reinhold qui a rapidement remarqué que le visage de l’auteur du vol ne ressemblait pas du tout à celui de l’étudiant, Ousmane Bah. Mais le détective a également affirmé qu’Apple avait recours à une technologie de reconnaissance faciale pour déterminer les auteurs de vol dans ses magasins.

Répondant aux questions de The Verge, le détective a reconnu que la firme californienne n’avait pas techniquement de logiciel de reconnaissance faciale dans ses Apple Store, mais il maintient cependant ses déclarations. La nuance pourrait revenir au fait qu’Apple a fait appel à une entreprise de sécurité, ce serait donc elle qui aurait eu recours à la reconnaissance faciale sur les vidéos de surveillance de la Pomme.

Pour l’instant, on ne sait pas avec certitude si un logiciel de reconnaissance faciale a bel et bien été utilisé dans ce dossier ni la partie qui l’aurait utilisé, Apple ou l’entreprise de sécurité. Quant à la plainte de l’étudiant, celle-ci devrait probablement aboutir à un arrangement à l’amiable sauf si Apple arrive à se sortir de cette histoire.

 

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.