La 5G est dans le viseur de nombreux fabricants et Apple ne déroge pas à la règle. La firme a annoncé qu’un modèle d’iPhone compatible 5G sera prêt pour le second semestre 2020, mais il semblerait que cette deadline soit difficilement atteignable.

C’est ce que suggère le rapport de l’analyste Timothy Arcuri officiant pour UBS, qui explique que la  date annoncée ne pourra pas être tenue par la Pomme. Il faut dire que les choix sont plutôt restreints pour Apple en matière de fournisseurs de puces modem compatibles 5G.

Pour le moment la firme travaille principalement avec Intel, qui a quelques trains de retard dans le domaine. Les premiers composants 5G ont été annoncés pour une sortie sur le marché au premier semestre 2020. Mais tout porte à croire que cet objectif sera difficile à atteindre pour Intel, ce qui obligerait Apple à se rabattre sur la 4G pour une année supplémentaire.

L’option Qualcomm n’est même pas envisageable. Le fondeur refuse de fournir le moindre composant à Apple et pour cause, les deux sociétés sont empêtrées dans plusieurs batailles juridiques, qui vont aussi bien dans le sens d’Apple que de Qualcomm.

D’autres fabricants de composants sont déjà bien avancés en matière de 5G par exemple Samsung. Mais l’entreprise sud-coréenne ne fournit encore aucune puce pour qui que ce soit, puisque la firme aura besoin du moindre composant 5G pour ses prochains modèles de smartphones.

Se tourner vers Huawei risquerait de poser certains problèmes. Étant donné les rapports politiques entre le gouvernement américain et le géant chinois, les risques seraient trop importants pour Apple et cette voie est pour le moment écartée. Une entreprise comme MediaTek est également ignorée puisque les modems ne remplissent pas les critères qualité de la firme.

La dernière option qui reste serait de réussir à produire ses propres composants 5G dans le début de l’année prochaine. La firme de Cupertino cherche depuis un certain temps à rapatrier le maximum de sa production afin d’en avoir le contrôle intégral. Mais d’après certaines sources proches du projet, ces composants n’arriveront pas avant 2021, ce qui laisse donc un gros point d’interrogation pour l’iPhone de l’an prochain. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas d’iPhone 5G cette année.