À la surprise de tous – et après avoir dévoilé sans prévenir plusieurs autres nouveaux produits -, la Pomme a opté pour un lancement sans fioriture pour la nouvelle génération d’AirPods. Un modèle très attendu, mais qu’a-t-il de plus vraiment que les précédents ?

Cela fait plus de deux ans que les premiers écouteurs sans fil made in Apple sont sortis. Un laps de temps assez long pour la Pomme qui a plutôt l’habitude de proposer des nouveaux modèles de ses produits chaque année. La nouvelle génération d’AirPods était donc très attendue et, enfin, la voici.

S’il a fallu se montrer patient, l’attente aura été bénéfique puisque les AirPods 2 embarquent deux améliorations notables. Avant de passer sous le capot, abordons d’abord les nouvelles fonctionnalités.

Siri activable par la voix

Dorénavant, les propriétaires d’AirPods 2 pourront solliciter l’assistant personnel d’Apple directement par commande vocale. Il suffira de dire « Hey Siri » pour que celle-ci se réveille, prête à répondre aux moindres demandes de son propriétaire : augmenter/baisser le volume, appeler un contact, changer de musique.

Un détail pour certains, un vrai plus pour d’autres, surtout quand on a les mains chargées ou lorsqu’on est au volant. Auparavant, il fallait appuyer un bouton placé sur les écouteurs pour appeler Siri.

Recharge sans fil

Le nouveau boitier est désormais rechargeable sans fil. Une fonctionnalité attendue depuis 2017, depuis que Tim Cook lui-même l’avait annoncée avant de ne plus évoquer le sujet par la suite. Mais aujourd’hui, c’est bel et bien le cas.

Le boitier à recharge par induction est compatible avec les anciens AirPods et est d’ailleurs vendu séparément au prix de 89 euros. Rien n’empêche d’acheter uniquement le nouveau boitier et de l’utiliser pour recharger ses écouteurs sans fil de première génération.

On peut facilement imaginer qu’Apple est sur le point de présenter son socle de recharge sans fil, l’AirPower.

À noter que le boitier ne semble pas proposer de capacité de stockage d’énergie supérieur au précédent modèle.

Enfin, Apple intègre désormais une puce H1. Sans en dévoiler les détails techniques, la firme californienne assure que celle-ci apporte plusieurs améliorations importantes par rapport à la précédente puce, la W1, notamment une accélération de la vitesse de connexion des appels téléphoniques ainsi qu’une diminution de la latence du son des jeux.

Par ailleurs, le temps de parole est doublé, passant d’une heure et demie à trois. Et, évidemment, la puce apporte également un son de meilleure qualité, sans précision de la part d’Apple.

D’autres fonctionnalités très attendues ne semblent pas se retrouver dans ces nouveaux AirPods, notamment une durée d’écoute de musique plus longue, une recharge rapide ou la suppression du bruit, ce qui est bien dommage.