Nous apprenions mercredi 13 mars que Spotify a déposé plainte contre Apple. La raison invoquée : la société américaine abuse de sa position dominante concernant le marché de la musique en ligne. La firme de Cupertino ne s’est cependant pas laissé prier afin de répondre à cette offensive.

La réponse donnée par Apple conteste point par point tous les arguments avancés par Spotify. D’ailleurs la société est assez surprise concernant les propos tenus et rapportés à la Commission européenne.

Apple a déclaré notamment avoir examiné et approuvé l’application musicale “avec le même processus et la même rapidité que toutes les autres applications“. Il en va de même pour les mises à jour et précise avoir “approuvé et distribué près de 200 mises à jour“.

Au-delà des chiffres qui lui sont reprochés – comme le pourcentage de commission – Apple reproche à Spotify de vouloir bénéficier d’avantages réservés aux applications gratuites.

Spotify souhaite conserver tous les avantages de l’écosystème de l’App Store sans apporter aucune contribution à cette place sur le marché“, comme le précise le communiqué diffusé par Apple.

La firme américaine trouve que le comportement de Spotify est injuste, d’autant plus que la société suédoise a bénéficié de l’App Store “pendant des années pour développer considérablement son activité” en ajoutant “Spotify ne serait pas l’entreprise qu’elle est aujourd’hui sans l’écosystème de l’App Store“.