Le projet de taxation des produits et pièces technologiques importés de Chine imaginé par le Président Trump vient d’être officiellement d’être suspendu. Une bonne nouvelle pour les potentiels futurs clients de la Pomme.

Cela faisait de nombreux mois que le président américain menaçait tant la Chine que les entreprises américaines qui s’approvisionnaient dans le pays d’appliquer cette fameuse taxe. Aujourd’hui, les États-Unis ont confirmé officiellement que l’application de ces frais de douanes était suspendue.

À l’origine de cette politique Trump, les tensions économiques entre les États-Unis et la Chine qui ne datent pas d’hier. En appliquant des frais de douanes plus importants aux produits manufacturés en Chine – passant de 10% à 25% -, le président américain voulait forcer les entreprises américaines actives dans les technologies à privilégier la production sur le territoire.

Une menace prise au sérieux par les entreprises, notamment Apple qui a dévoilé un plan quinquennal de développement de ses infrastructures aux quatre coins des États-Unis. La stratégie avait également été prise au sérieux dans l’autre camp. Selon plusieurs analystes, les mauvais chiffres enregistrés de ventes de produits Apple découlaient de cette stratégie. Les consommateurs chinois ont boudé les États-Unis et la Pomme et ont préféré se tourner vers les solutions locales.

Cette suspension officielle de la taxe Trump est une bonne chose pour Apple puisque si celle-ci était mise en application les iPhone, Apple Watch et Mac auraient été touchés et auraient pu réduire les ventes. Les bonnes négociations entre la Chine et les États-Unis pourraient permettre à la firme de Cupertino de se réconcilier avec le marché chinois et accroître les ventes de ses produits. Reste à voir si le président américain ne changera pas d’avis.