La récente décision de la Maison-Blanche de suspendre jusqu’à nouvel ordre les nouveaux frais de douanes concernant les produits manufacturés en Chine ne serait pas étrangère à l’implication du PDG d’Apple.

En effet, selon le journal américain Politico, on devrait cette suspension au talent commercial et à la diplomatie de Tim Cook. Le patron de la Pomme se serait mouillé pour éviter que son entreprise ne souffre des tensions économiques entre la Chine et les États-Unis. Pour cela, il aurait rencontré à de nombreuses reprises le président américain, Donald Trump, mais également le gouvernement chinois.

Le journal raconte que Tim Cook aurait défendu les intérêts de la firme auprès du président américain avec succès, réussissant à trouver la manière de parler « d’homme à homme » avec le milliardaire. Déployant une stratégie pragmatique plutôt que la menace – comme l’ont fait d’autres entreprises américaines – à l’encontre du président américain, Tim Cook aurait multiplié les approches avec la Maison-Blanche. Il se déplace en personne, préférant s’impliquer personnellement dans les négociations « quand il décide de prendre part à une réunion, il prend un risque d’une certaine façon. Le risque a payé », indique une source au journal Politico.

En plus des discussions avec le président, il aurait eu des contacts fréquents avec le conseiller économique Larry Kudlow ou encore avec la fille du président, Ivanka Trump.

Des talents d’orateur qui avaient déjà permis, en septembre dernier, d’éviter que les appareils Bluetooth, ainsi que les montres connectées, ne se retrouvent sur la liste des produits touchés par cette surtaxe.

Les efforts du PDG de la Pomme auraient donc été concluants puisque la Maison-Blanche vient d’annoncer la suspension de la fameuse taxe. Une bonne nouvelle pour la Pomme, reste à voir si cette suspension sera définitive et permettra à Apple de renouer des liens avec le marché chinois.