Malgré les règles strictes d’Apple appliquées aux développeurs qui souhaitent afficher leur application sur l’App Store, certains arrivent à passer entre les mailles du filet.

Un étudiant américain de 18 ans a réussi à déjouer le protocole d’examen de la boutique d’Apple sans éveiller les soupçons. Sous ses airs de jeu anodin, « Banana Plug » servait à faciliter les transactions de drogue avec ses clients.

L’étudiant de l’Université de Santa Cruz a été arrêté par la police et fait aujourd’hui l’objet de plusieurs chefs d’accusation ; distribution et possession de drogue avec intention de distribuer de la cocaïne et de la méthamphétamine.

Banana Plug ressemblait, à première vue, à n’importe quelle application. Le but était de déplacer des bananes sur un écran pour remplacer les autres symboles par celles-ci. Il est difficile de savoir exactement comment les clients communiquaient leur commande à Collin. L’explication pourrait être que la version actuelle  disponible sur l’App Store n’est pas la même que celle des clients de Collin. Celle-ci pourrait intégrer une sorte de messagerie.

Crédit : AppleInsider

Malgré la découverte de la supercherie, l’application semble toujours disponible sur l’App Store, et ce, malgré la politique de la Pomme. « Les applications qui encouragent la consommation de produit du tabac, de drogues illicites ou d’alcool en excès ne sont pas autorisées sur l’App Store. Les applications qui encouragent les mineurs à consommer l’une de ces substances seront rejetées. Faciliter la vente de marijuana, de tabac ou de substances contrôlées (à l’exception des pharmacies agréées) n’est pas autorisé », peut-on lire dans le règlement de l’App Store.

Rien ne dit cependant qu’Apple ait été averti de l’affaire, ce qui expliquerait pourquoi l’application n’a toujours pas été supprimée.