La présence de la Pomme dans les véhicules pourrait prochainement être plus importante que la simple interface CarPlay. C’est en tout cas ce que laisse penser le nouveau brevet d’Apple.

Le brevet en question a été mis au point en 2017, mais il n’a été publié que très récemment. Il est question d’une technologie capable de déverrouiller un véhicule grâce à l’authentification biométrique. En d’autres termes, on peut imaginer qu’un jour on pourra déverrouiller sa voiture grâce à la reconnaissance faciale comme c’est le cas avec Face ID sur iPhone.

Le brevet intitulé « système et méthode d’autorisation du véhicule » indique vouloir surpasser les moyens actuels d’accéder à un véhicule, à savoir les clés. Dans son texte, Apple indique ainsi que les clés actuelles ne permettent pas de vérifier que celui qui les utilise est bien le propriétaire du véhicule. Cette méthode de déverrouillage est donc peu sécuritaire. C’est là que son système de déverrouillage par authentification biométrique s’avère intéressant.

Si le véhicule est capable de distinguer et d’identifier les visages de ses propriétaires, il pourrait être en mesure d’adapter ses paramètres en fonction de son utilisateur, à l’image d’une session sur ordinateur. Ainsi, la voiture pourrait activer telle ou telle playlist musicale ou paramètre en fonction du profil enregistré et identifié.

Comme d’habitude, la publication d’un brevet ne signifie pas qu’Apple sortira effectivement sa technologie. Ce n’est qu’une protection sur une idée développée par ses équipes d’ingénieurs. Cependant, la durée entre le dépôt du brevet et la publication de celui-ci peut indiquer qu’Apple est en train de s’intéresser plus que jamais aux voitures autonomes, malgré le récent licenciement de 200 employés rattachés à ce projet.

Depuis plusieurs années, la rumeur veut qu’Apple travaille activement à développeur un véhicule autonome, mais encore aujourd’hui, très peu d’informations à ce sujet sont connues du grand public.