La fonctionnalité « Localiser mon iPhone » a permis à une victime d’être avertie, quelques minutes avant sa mort, de la présence de son meurtrier à proximité d’elle.

C’est une dramatique histoire qui a eu lieu au Connecticut. Catherine Taylor a été tuée par son ex-mari, James Taylor, au domicile de son fils. Celui-ci aurait également tenté d’assassiner le fils de son ex-compagne.

La police de Fairfield a expliqué que James Taylor, âgé de 75 ans, avait fait irruption au domicile du fils de son ex-épouse où celle-ci habitait depuis peu avec l’intention de les assassiner tous les deux. À l’origine de cette terrible histoire, une dispute à propos d’une camionnette qui aurait pris beaucoup d’ampleur. Le capitaine de police Robert Kalamaras précise que les deux ex-époux étaient séparés depuis 25 ans, mais qu’ils vivaient encore ensemble depuis. Au fil des années, la relation entre les deux s’était profondément dégradée jusqu’au weekend dernier.

La récente dispute entre les deux avait d’ailleurs forcé les forces de l’ordre à se rendre au domicile des ex-époux pour tenter de calmer les choses, en vain. James Taylor avait d’ailleurs déclaré à son ex-époux et au fils de celle-ci que « les choses allaient mal se passer », comme le rapporte FOX61.

C’est à ce moment-là que Catherine Taylor, 70 ans, s’est rendu compte qu’elle pouvait suivre les déplacements de son ex-mari grâce à la fonctionnalité « Localiser mon iPhone ». La famille partageait, en effet, un même forfait, ce qui a permis à la victime de savoir que James Taylor se trouvait à proximité du domicile de son fils peu de temps avant sa mort, selon un rapport de la police de Fairfield.

Entendant les coups de feu, le fils de la victime se serait précipité pour venir aider sa mère et aurait également été la cible de tirs de fusil. L’homme aurait réussi à prévenir la police tout en tentant d’échapper au coup de feu. Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux, le fils et James Taylor étaient en train de se battre.

Le meurtrier a été accusé de meurtre, de tentative de meurtre, d’invasion de domicile, de cambriolage au premier degré, de tir illégal d’une arme à feu et de voies de fait aux troisièmes degrés. Il est actuellement en prison avec une caution fixée à 2 millions de dollars.