Apple se décider à freiner quelque peu le nombre de nouvelles embauches pour certaines divisions au sein de la société. Cela survient peu de temps après que la firme vient d’être évaluée à plus de mille milliards de dollars.

La situation au sein d’Apple commence à ne plus être aussi confortable qu’elle ne l’était jusqu’à présent. D’après des propos tenus par Tim Cook récemment, le nombre de nouvelles embauches au sein de la société va être revu à la baisse au sein de certaines divisions. Le CEO n’a toutefois pas précisé les services qui seront impactés par cette décision.

Suite à des ventes qui se sont avérées plus faibles par rapport à ce qui était initialement attendu, la firme de Cupertino est donc forcée de revoir certaines perspectives à la baisse. Alors que la société vient d’être capitalisée à plus de mille milliards de dollars (un trillion américain), elle n’a cependant pas anticipé cette baisse des ventes d’iPhone. C’est donc la première fois en 20 ans que le géant californien compte un nombre de ventes en baisse.

Comme le rapporte Bloomberg, Apple a une croissance assez importante en termes d’embauches depuis plusieurs années. Alors qu’il n’y avait qu’environ 32 mille salariés lors de l’année fiscale 2008, c’est entre 8 milles et 14 mille salariés qui ont rejoint les effectifs d’Apple pour atteindre maintenant 132 mille salariés.

Suite à ce ralentissement, il ne faut pas non plus en déduire un gel complet des embauches, ni voir de potentiels licenciements, certaines équipes ont quand même le besoin d’être renforcées, puisque de gros projets sont encore en chantier. Cela ne remet d’ailleurs pas en cause l’ouverture de nouveaux bureaux à Austin, au Texas, ni les projets d’agrandissement prévu à Los Angeles concernant son futur service vidéo.