Un nouveau cas de fibrillation atriale vient d’être diagnostiqué par le biais d’une Apple Watch, cela a été rendu possible grâce à la fonction electro-cardiogramme (ECG) présent sur les Series 4.

C’est en effet une histoire qui arrive de plus en plus souvent aux États-Unis, une Apple Watch Series 4 vient de permettre à son utilisateur, seulement 2 jours après son achat, de diagnostiquer un état de rythme cardiaque inquiétant à 150 bpm, avec un potentiel risque de fibrillation atriale.

Cet utilisateur s’est donc très rapidement rendu aux urgences qui n’ont cependant pas pu confirmer les symptômes annoncés initialement par la montre. Néanmoins, des tests ont permis de diagnostiquer un problème artériel majeur, nécessitant une intervention chirurgicale et la pose de stents (un extenseur vasculaire positionné dans une artère).

Tout est bien qui finit bien dira-t-on, cela démontre malgré tout que la fonction ECG permet, d’une manière ou d’un autre, de sauver des vies. Cependant, cette fonctionnalité ne remplace en aucun cas les services d’un professionnel de la santé mais permet plutôt d’attirer l’attention si quelque chose d’inquiétant se présente.

Pour l’anecdote, le CEO d’Apple s’est même fendu d’un tweet à l’occasion de la bonne nouvelle annoncée par la femme de cet utilisateur en question.

Cette fonction ECG n’est pas encore pleinement utilisable en Europe même si cela reste possible par un moyen détourné, en se localisant aux USA, mais cela modifie au passage les paramètres d’utilisations en fonction des normes américaines.