Dans un récent billet publié sur son site, le Wall Street Journal fusille la stratégie d’Apple, qui se rattacherait trop à l’iPhone et n’investirait pas suffisamment dans d’autres projets.

Si des sociétés comme Microsoft et Amazon ont tellement diversifié leurs activités qu’il leur serait presqu’impossible de s’effondrer du jour au lendemain, la stratégie employée par Tim Cook exposerait beaucoup plus Apple, si l’on en croit un récent billet du Wall Street Journal.

Selon le quotidien, Apple se rattacherait beaucoup trop à son iPhone. La firme de Cupertino commettrait là une erreur stratégique majeure, à l’image de ce que Nokia avait fait à l’époque en ignorant le succès des smartphones.

Nokia, Kodak et Polaroid sont trois entreprises qui ont totalement ignoré le marché et ont concentré leurs efforts sur un seul segment. Elles se sont toutes les trois effondrées en bourse en l’espace de deux ans seulement.

Apple investit certes dans d’autres segments – à l’image du streaming vidéo, de l’audio ou des services – mais pas suffisamment. De l’avis des experts, la situation d’Apple aujourd’hui n’est pas si différente de celle de BlackBerry il y a 5 ans. Le géant canadien du mobile avait lui aussi tenté de diversifier ses activités, en déployant sa messagerie BBM sur plusieurs plates-formes rivales, puis en développant ses services. Cela ne l’a pas empêché de boire la tasse et de finir par licencier sa marque à une entreprise chinoise…

S’il est peu probable qu’Apple subisse le même sort, tous s’accordent à dire qu’Apple se concentre un peu trop sur ses iPhone. Reste à présent à voir si le géant californien fera évoluer sa stratégie au cours des prochains mois…