Nouveau rebondissement dans cette affaire opposant les deux sociétés américaines, on apprend que Qualcomm aurait payé Apple 1 milliard de dollars pour pouvoir obtenir l’exclusivité de la production de puces.

C’est ce que rapporte entre autres Reuters, Qualcomm aurait effectivement passé un accord auprès d’Apple en 2011, lui octroyant ainsi l’exclusivité contre 1 milliard de dollars américains.

C’est à la suite de la déclaration de Steve Mollenkopf, le CEO de Qualcomm, au tribunal fédéral de San José, que nous apprenons ces informations. Ce dernier a de plus de précisé que ce n’était pas par mesure anticoncurrentielle. “Le risque était, de quel ordre serait le volume [de commandes] ? Aurions-nous ce que nous voulions, étant donné la somme astronomique déboursée ? a-t-il témoigné.

Ce genre de pratique n’est pas rare, mais la somme astronomique demandée par Apple atteinte pour ce paiement incitatif est, quant à elle, nettement moins courante. C’est d’autant plus un accord basé sur un pari, plutôt risqué, que Qualcomm a passé avec Apple, car aucune garantie quant au volume des commandes n’avait été donnée en retour.

Cette somme avait été conclue à la suite d’un accord entre les deux sociétés afin de réduire les coûts techniques liés au changement de puces pour celles de Qualcomm. C’est d’ailleurs pour cette raison que le fabricant aurait cherchée à devenir le seul fournisseur de puces auprès d’Apple, a continué de préciser Steve Mollenkopf auprès de l’U.S. Federal Trade Commision.

Le responsable de la chaîne logistique d’Apple, Tony Blevins, a quant à lui déclaré à propos de Qualcomm « qu’il aurait été peu attractif de faire appel à un autre fournisseur de puces. » puisque « les rabais octroyés étaient très, très importants. »

En attendant, plusieurs modèles d’iPhone sont encore interdits à la vente en Allemagne et en Chine. De quoi, ajouter de l’eau au moulin concernant cette affaire faisant s’opposer Qualcomm et Apple et qui dure depuis plusieurs mois.