Alors certains annoncent déjà la fin des smartphones pommés, à l’image de ce qu’a vécu Nokia auparavant, d’autres préfèrent se montrer plus tempérés, voire optimistes, quant à l’avenir des iPhone.

C’est un fait, la Pomme vit des jours difficiles. Des difficultés qui s’expliquent par plusieurs facteurs, mais cette “crise” ne signifie pas forcément que les smartphones de la Pomme vont bientôt disparaître. Apple pourrait redresser la barre lors des prochains moins et stabiliser ses ventes.

Pour la société Cowen, multinationale américaine indépendante spécialisée dans les banques d’investissement, la firme de Cupertino pourrait tout de même produire 200 millions d’unités en 2019. Un chiffre qui représente seulement une baisse de 7% à 10 % des productions prévues par la Pomme. On est loin de l’arrêt total des machines.

Sans justifier concrètement cette prédiction, la société Cowen reprend simplement ce qui a déjà été dit concernant la crise actuelle d’Apple ; les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, l’interdiction de vendre certains modèles d’iPhone sur le territoire chinois, les prix importants des smartphones, ainsi que la baisse de la demande. En résumé, Cowen reprend l’ensemble des points déjà évoqués pour étayer ses prévisions de productions de la Pomme pour 2019.

La société spécialisée dans les banques d’investissement reste tout de même très optimiste concernant les smartphones pommés. Elle estime d’ailleurs que les productions des iPhone Xr et Xs Max ont augmenté durant le dernier trimestre de 2018.

Des propos qui sont en contradiction avec ce qui a été affirmé par d’autres analystes. L’intervention de la société Cowen semble se destiner à nuancer, voire à tempérer l’affolement général autour de la « crise » d’Apple, plutôt qu’à apporter de réelles informations ou analyses. La société rappelle d’ailleurs que le mois de janvier est un mois où la production des iPhone est habituellement faible. Il n’y aurait pas de quoi s’inquiéter donc.