Après une interdiction de vente infligée à quatre générations d’iPhone sur le sol chinois, Qualcomm fait appliquer le blocage des ventes d’iPhone 7 et 8 chez nos voisins allemands.

La saga judiciaire Apple versus Qualcomm vient tout juste de prendre un nouveau tournant. Au centre des discussions, ce sont toujours les brevets de Qualcomm qui posent problème. Le constructeur électronique accuse Cupertino d’avoir enfreint certains brevets et d’avoir communiqué les secrets industriels de son ex-partenaire avec Intel.

Le 20 décembre dernier, la justice allemande donnait raison à Qualcomm, frappant Apple d’une lourde sanction : l’interdiction de vendre et importer les iPhone 7 et 8 sur le sol allemand.

Suite à ce verdict, la firme californienne a retiré les modèles en question des rayons de ses 15 boutiques disséminées dans le pays. Cependant, les milliers de revendeurs ont poursuivi leurs activités sans tenir compte de l’injonction de la cour de Munich.

Qualcomm prêt à tout pour renverser Apple

Reuters indique que Qualcomm a décidé de payer la caution d’1,34 milliard d’euros demandée par la justice allemande pour faire appliquer la décision. Apple est désormais tenu de respecter l’interdiction de vendre et importer les iPhone 7 et 8 mais la firme a fait appel de la sanction.

D’après Kai Ruting, un avocat qui n’a pris aucun parti dans cette affaire, Cupertino dispose de solides arguments pour renverser la décision. Si tel est le cas, la caution versée par Qualcomm servira à dédommager Apple pour le manque à gagner qui découle de cette procédure.

Une chose est sûre : Qualcomm est prêt à y mettre les grands moyens pour faire plier le géant californien. D’autant qu’Apple traverse une zone de perturbation intense entre ses batailles juridiques en Chine et aux États-Unis avec son ex-fournisseur de composantes et son plongeon abyssal en bourse.