Apple n’est pas entreprise réputée à pousser ses clients à la réparation, ce serait même plutôt l’inverse, avec toujours dans l’idée de pousser le consommateur vers les appareils de dernière génération. Cela s’est vérifié dans une phrase de Tim Cook tirée de sa lettre aux investisseurs publiée ce mercredi.

Au milieu du discours pointant du doigt les difficultés d’Apple à maintenir sa position en Chine, quelques mots du PDG de la Pomme ont attiré les regards de nombreux journalistes.

Nous pensons que d’autres facteurs ont une incidence majeure sur les performances de l’ iPhone, notamment l’adaptation des consommateurs à un monde caractérisé par moins de subventions des opérateurs, des hausses de prix liées au dollar américain et certains clients tirant parti de la réduction significative des prix de remplacement de la batterie des iPhone.

À réparation avantageuse, iPhone durable

Il faut savoir qu’il y a un an, Apple réduisait drastiquement le coût de remplacement des batteries des iPhone 6 et 7 dans le cadre du fameux “batterygate”. La firme était en effet accusée d’avoir bridé les performances des téléphones concernés pour augmenter la durée de vie de leur batterie.

Pour 29€, les clients lésés pouvaient donc prétendre à un remplacement au lieu de 79€, d’ordinaire. Plus d’un demi-milliard de terminaux étaient éligibles à ce programme, on ignore combien y ont pris part mais la déclaration de Tim Cook a de quoi faire bondir.

Apple est seule responsable de cette affaire qui aura finalement permis à ses clients de garder leur iPhone un peu plus longtemps que prévu. C’est là que le bât blesse, Apple aurait préféré voir ses adeptes se tourner vers de nouveaux modèles une fois leur appareil rendu inutilisable.

Une obsolescence programmée communément admise?

Il y a de quoi s’interroger sur la politique de réparation de la firme de Cupertino. Apple aurait-il délibérément gonflé ses tarifs de remplacement dans le seul but de pousser sa clientèle vers les derniers modèles sortis sur le marché? La question se pose également dans le cas d’autres produits de la marque, notamment les MacBook Pro dont la batterie et le SSD sont collés à d’autres composants.

La petite phrase du leader d’Apple n’est pas si anodine aux yeux des utilisateurs pour qui pointer la perte sèche due à la réparation de ses produits fait plutôt office d’aveu quant à la stratégie de la firme qui pousse le consommateur à acheter plutôt qu’à réparer.