Disponible depuis quelque temps déjà sur l’App Store, l’application Twinning connait un succès monstre sur les réseaux sociaux. Une popularité qui comporte tout de même quelques bémols.

Si vous avez toujours rêvé de trouver votre jumeau célèbre, Twinning pourrait bien vous intéresser. L’application développée par Popsugar vous propose de trouver votre jumeau célèbre en quelques instants grâce à un petit selfie. Un principe simple et amusant qui rencontre un énorme succès sur les réseaux sociaux ces derniers temps.

Dans la pratique, Twinning compare votre selfie à une base de données de clichés de stars afin de trouver des correspondances. L’application retient 5 célébrités auxquelles votre visage se rapproche le plus et vous donne un pourcentage de ressemblance pour chacune d’entre elles. Un concept qui rappelle celui de l’une des fonctionnalités de Google Art & Culture qui se charge de trouver les portraits auxquels vous ressemblez le plus.

Malheureusement – et comme c’est souvent le cas avec les applications populaires et gratuites -, Twinning enregistre votre photo et la stocke sur un site, dans ce cas-ci, celui d’Amazon Web Services. Le site d’information TechCrunch a ainsi tenté de s’introduire sur ce site afin d’avoir accès aux photos. La tentative s’est révélée aisée et a même permis à TechCrunch d’observer l’apparition de nouvelles photos en temps réel. Pire encore, le média a pu télécharger les selfies sans aucune difficulté.

Informé de la « faille », Popsugar assure avoir réglé le problème et bloqué l’accès aux photographies téléchargées dans son application. Un nouvel exemple du laxisme des applications gratuites et populaires pour ce qui est de la protection des données de leurs utilisateurs.

Si vous espériez utiliser l’application, vous allez très certainement être déçu. Twinning ne semble pas être disponible en Belgique. Lorsqu’on se rend sur le site de l’application, un message informatif indique que le site Twinning a été configuré pour ne pas être accessible dans notre région. Un blocage que l’on peut certainement expliquer par la réglementation plus stricte de l’Union européenne en matière de protection des données personnelles.