L’affaire opposant Apple à Qualcomm était à son comble hier encore, ceci ayant pour conséquence une interdiction de vente de nombreux modèles de ses iPhone. Apple contre-attaque en annonçant une mise à jour afin de se mettre en totale conformité.

La décision de la cour de Justice de Fuzhou n’aura pas suffi à faire trembler Apple. Suite à l’interdiction provisoire d’importation et de vente de ses appareils, allant de l’iPhone 6S jusqu’à l’iPhone X compris, la firme américaine prend les devants et contourne le problème via une mise à jour logicielle.

Apple annonce le déploiement de cette mise à jour pour le début de la semaine prochaine, mais cela concerne uniquement le territoire chinois. Ainsi, la marque à la pomme se mettra en conformité par rapport aux brevets mis en causes par Qualcomm.

«Début de semaine prochaine, nous allons déployer une mise à jour logicielle pour les utilisateurs des iPhone en Chine, corrigeant les fonctionnalités mineures qui sont concernées par les deux brevets en cause dans cette affaire.», rapporte Reuters de la part d’Apple.

Qualcomm ne voit pas cela du même œil et dénonce la manœuvre effectuée au regard de cette mise à jour. «Apple continue d’ignorer et de violer l’ordonnance du tribunal de Fuzhou. Ils sont tenus légalement de cesser toute vente, ou importation, des dispositifs identifiés en prouvant leur conformité devant un tribunal.»

Jusqu’à présent, Apple était opposé à Qualcomm devant la juste Pékinoise par rapport à deux brevets que la firme de Cupertino aurait enfreints, concernant la gestion d’application et le redimensionnement de photos par gestes tactiles.

Qualcomm n’a pas dit son dernier mot, puisque la société vient de porter une nouvelle plainte sur le sol chinois à propos de la dernière génération d’iPhone, concernant ces mêmes brevets. D’ailleurs, le fabricant de processeurs américain reste encore opposé à Apple concernant le marché américain.