Enivré par la décision de la justice chinoise de mettre fin à la vente de quatre générations d’iPhone, Qualcomm chercherait désormais à faire interdire les derniers modèles sortis cette année.

Au début de cette semaine, une lourde sanction tombait sur Apple : l’interdiction de vendre et d’importer les iPhone 6s, 6s Plus, 7, 7 Plus, 8, 8 Plus et X. Seulement, Cupertino n’aurait toujours pas répondu à cette demande et les ventes se poursuivent encore sur le sol chinois.

Face à ce refus d’obtempérer, l’ex-partenaire de Cupertino ne souhaite pas en rester là. À la liste des iPhone déjà interdits, Qualcomm souhaiterait faire ajouter les iPhone Xs, Xs Max et Xr. Jiang Hongyi, avocat de Qualcomm dans cette affaire a déclaré : “Nous prévoyons d’utiliser les mêmes brevets pour intenter une action en justice contre les trois nouveaux modèles d’iPhone“. Ces brevets portaient sur le redimensionnement des photos et les gestes tactiles pour gérer les applications.

Les iPhone seront mis à jour

Seulement, on apprend de Reuters qu’Apple a trouvé une parade à cette décision judiciaire. La Pomme a annoncé ce vendredi qu’une mise à jour des appareils concernés sera appliquée en Chine “afin de répondre à un éventuel problème concernant la conformité de nos commandes“, précise Apple dans un communiqué.

Autrement dit, les fameux gestes utilisés par Qualcomm pour revendiquer une violation de brevet seront supprimés ou remplacés dans iOS. Cette mise à jour logicielle sera fournie dès lundi main pour les utilisateurs d’iPhone en Chine. Pour autant, Apple ne démord pas de sa position et assure “être en conformité”.

Cette histoire ne risquera pas de calmer les esprits entre Qualcomm et Apple qui s’arrache toujours les cheveux dans les tribunaux du monde entier, Apple accusant son ancien partenaire de pratiques anticoncurrentielles, Qualcomm y répond par des accusations de violations de brevets et de transmission de ses secrets industriels à Intel.