Si les montres connectées de la Pomme proposent de nombreux bracelets en couleurs et tissus différents, un problème fréquent n’échappe pas à l’Apple Watch. Les attaches standards peuvent nuire à leur utilisation en fonction qu’on ait un plus gros ou plus fin poignet que la norme. Apple travaillerait à une solution.

La firme de Cupertino vient de déposer un brevet auprès des autorités compétentes américaines. Celui-ci fait référence à un nouveau système d’ajustement du bracelet au poignet de son utilisateur via « des systèmes et des procédés permettant de gérer de manière dynamique, l’ajustement d’un dispositif électronique portable ».

Les prochaines générations d’Apple Watch pourraient donc être dotées de cette technologie permettant au bracelet de s’adapter automatiquement à son utilisateur, et ce, depuis l’écran de la montre. Avec des paramètres dédiés, l’utilisateur pourra choisir un bracelet plus ou moins serré en fonction de son activité.

Cette technologie pourrait à la fois être solution aux frottements et compressions des bracelets standards, mais aussi faciliter les mesures de la fréquence cardiaque ou de glycémie. Ces mesures nécessitent un contact précis pour pouvoir relever au mieux les informations, leur transmission, ainsi que le déclenchement de potentielle alerte en cas de problème de santé détecté.

Comme à son habitude, Apple dépose un nouveau brevet, mais rien n’assure que la firme va le mettre en place dans ses produits. Il n’empêche que cette idée reste intéressante.