La firme de Cupertino n’a pas définitivement enterré sa technologie de rechargement sans-fil, AirPower, avec le dépôt d’un nouveau brevet.

C’est à la suite d’un dépôt de brevet, publiée par l’United States Patent and Trademark Office, que la technologie de rechargement sans fil de Apple fait à nouveau parler d’elle.

Ce nouveau brevet met en avant une nouvelle fonctionnalité permettant l’échange de données entre un AirPower et un iPhone, ou une Apple Watch. Ceci permet à l’appareil de chargement de batterie de reconnaître un appareil via un identifiant unique, mais aussi de connaître son état de charge, tout en garantissant un échange de données sécurisé.

La récupération de ces données est justement un des éléments clés de la surface de recharge et cela s’avère être une des raisons à ce qui entrave la mise en production de l’appareil.

Annoncé lors de la conférence annuelle de 2017, Apple n’a depuis plus trop communiqué sur son appareil de rechargement sans fil, qui espérait une commercialisation pour l’année 2018. Pire, toute mention de son AirPower avait été même totalement retirée du site officiel.

Finalement, la nouvelle se veut rassurante et montre que le projet n’est pas tombé aux oubliettes et tend à confirmer les récentes analyses concernant la mise sur le marché de l’ AirPower pour 2019.