Les analyses du secteur des iPhone s’appuient les unes aux autres : la nouvelle génération d’iPhone se fait difficilement une place parmi la précédente. Cette tendance se confirme par les chiffres de Mixpanel qui indiquent que le taux d’adoption des iPhone Xs et Xr est largement en deçà de celui des iPhone 8 et X un an plus tôt.

Aussi longtemps qu’Apple masquera les chiffres de ses ventes, il sera impossible de les calculer avec précision. Toutefois, sur base de certains modèles d’analyse, il est possible d’estimer les proportions de chaque modèle d’iPhone en circulation. En l’occurence, grâce à des sites et applications capables d’afficher le terminal employé.

Les chiffres de Mixpanel montrent que les iPhone Xs et Xs Max décollent péniblement, avec un taux d’adoption de 2.22% et 2.62% deux mois après leur lancement quand les iPhone 8 et 8 Plus affichaient respectivement un taux de 2.68% et 3.59% à la même période.

Quant à l’iPhone Xr, ses ventes sont effectivement plus importantes que celles des iPhone Xs et Xs Max séparés. En revanche, si on le compare à l’iPhone X, son succès semble dérisoire. Un mois après sa commercialisation, l’iPhone anniversaire était adopté par plus de 5% des consommateurs quand l’iPhone Xr flirte difficilement avec un taux de 1.6%.

Autre preuve que l’iPhone 8 n’a pas perdu de sa superbe, plus d’un an après sa sortie : son adoption a continué à croître après la sortie des iPhone Xs et Xr. Chaque sortie d’une nouvelle génération de smartphones pommés est synonyme de recul pour la précédente mais la règle ne s’est pas vérifiée cette année, témoignant de la perte de vitesse des derniers terminaux.

Cela s’explique par plusieurs facteurs, à savoir : le prix croissant des appareils de la Pomme qui a atteint ses limites cette année, le manque d’innovation entre deux générations qui n’incite guère à franchir le pas et la baisse de prix de la précédente génération qui pousse les consommateurs à s’y tourner, sans compter sur la présence d’autres acteurs sur le marché. Apple envisagerait même de diminuer ses tarifs pour relancer ses ventes.