Facebook a retiré de l’App Store son VPN Onavo Protect sous la pression d’Apple. D’après la firme de Cupertino, ce service violait les nouvelles règles de la boutique d’applications en matière de protection des données personnelles.

Onavo Protect est un service VPN dont la promesse est de protéger ses utilisateurs lorsqu’ils surfent sur le web, notamment en évitant les sites malveillants. Contrairement à d’autres VPN, celui-ci ne permet pas de choisir son lieu de connexion pour passer outre le géoblocage de certains sites. Le VPN racheté en 2013 par Facebook passe par les serveurs du réseau social.

Le VPN est bien souvent accusé d’avoir un regard insistant sur les données personnelles de ses utilisateurs. Via Onavo, Facebook collecte notamment leur géolocalisation, leur historique ou encore la liste des applis installées sur le téléphone. Apple avait déjà adressé un avertissement à Facebook début août, affirmant que son appli était en contradiction avec sa nouvelle politique de collecte des données à des fins marketing établie fin juin.

Nous travaillons dur pour protéger la vie privée des utilisateurs et la sécurité des données au sein de l’écosystème Apple“, expliquait alors un porte-parole d’Apple auprès de la CNBC.

L’avenir d’Onavo semblait déjà compromis. Au pied du mur, Facebook a finalement obtempéré en retirant l’appli de la plateforme. Le réseau social a tout même tenu à affirmer : “Nous avons toujours été clairs lors du téléchargement d’Onavo sur les informations qu’elle collecte et comment elles sont utilisées. En tant que développeur sur la plateforme d’Apple, nous suivons les règles qu’ils ont mis en place.” Toutefois, étant présent sur Android, le VPN reste toujours disponible dans Google Play.