La totalité des albums du rappeur américain a été enlevée des plates-formes de streaming Spotify et Apple Music.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

La firme suédoise a confirmé à Billboard que ce changement avait été effectué “sur demande de l’artiste”.

Ce dimanche, seuls les titres de Jay-Z en collaboration avec d’autres artistes étaient encore disponibles sur Spotify.

Le rappeur à la tête de Tidal, son propre service de streaming, souhaiterait ainsi rattraper son retard sur Spotify, leader sur le marché.

Lancé en 2015, le service de streaming de Jay-Z aurait attiré un peu moins de trois millions d’abonnés, soit beaucoup moins que Spotify (50 millions), Apple Music (20 millions) et Amazon (10 millions).

AFP