Voici ce à quoi aurait pu ressembler le premier iPhone

Si l’iPhone est un énorme succès commercial, Apple aurait très bien pu complètement rater le lancement de son produit phare s’il n’avait pas eu Steve Jobs pour diriger le projet.

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

On pourrait disserter durant des années de la vision de Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, qui est véritablement l’homme qui se cache derrière le premier iPhone, mais également toute une série de produits clés de la Pomme, de l’iPod à l’iPad, en passant par l’Apple TV. L’ex-PDG d’Apple a joué un rôle clé dans le développement de tous ces produits, en décidant notamment quelles fonctionnalités y intégrer. Et à en croire Tony Fadell, l’un des ex-dirigeants de la Pomme, les équipes de développement se sont parfois heurtées à un véritable mur.

A l’origine, Fadell et son équipe souhaitait livrer l’iPhone avec un stylet. “Nous savions qu’un jour, nous aurions besoin d’un stylet” explique Tony Fadell dans un entretien avec la BBC. “Nous avons travaillé dessus sans le consentement de Steve, en coulisses. Il m’aurait arraché la tête s’il l’avait appris!” précise non sans une pointe d’humour celui qui a quitté la Pomme en 2010. Car Steve avait une vision très précise de ce qu’il souhaitait. “Personne ne veut d’un stylet!” avait affirmé le cofondateur d’Apple à plusieurs reprises dans des entretiens. Si Samsung prouvera quelques années plus tard qu’il existait un marché pour ce type de produit, avec son Galaxy Note, le succès de cette gamme de smartphones restera somme toute très mitigé par rapport à des smartphones plus traditionnels.

Plusieurs ingénieurs de la Pomme se sont également ouvertement opposés au patron de la boite, en supportant l’idée de proposer un clavier mécanique sur iPhone. Une idée qui déplaisait elle aussi à Steve Jobs, qui prendra les devants en invitant ses opposants à quitter le navire. Là encore, la vision de l’homme sera plus forte que la logique du marché. Car à l’époque, le clavier mécanique régnait encore en maître sur le marché du mobile, grâce notamment au succès des smartphones BlackBerry…

Enfin, il y a cette approche prônée au début du développement de l’iPhone, qui voulait que l’appareil ne soit qu’une refonte de l’iPod et intègre une click wheel virtuelle similaire la “click wheel” mécanique que l’on retrouvait sur les anciens modèles du baladeur d’Apple. Un concept récemment aperçu dans une vidéo partagée sur Youtube par un ex-ingénieur de la Pomme, et qui aurait été heureusement rapidement abandonné par les ingénieurs d’Apple, qui estimaient à l’époque que la fonctionnalité en question donnait un look trop rétro à un appareil qui se voulait révolutionnaire.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.