Selon le magazine Business Insider, l’imposition d’une taxe d’importation sur les produits fabriqués en Chine forcerait Apple à augmenter le prix de ses iPhone de 50 à 100€.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

On le sait, Donald Trump compte taxer les produits importés depuis la Chine pour encourager les entreprises américaines à rapatrier leur production aux Etats-Unis. Ces taxes d’importation pourraient grimper jusqu’à 45%, mais selon Business Insider l’administration Trump pourrait revoir à la baisse ses ambitions en fixant une taxation à 15%. Dans la pratique, cela voudrait signifier que chaque produit fabriqué sur le sol chinois se ferait imposer une taxation de 15% qui se répercuterait bien sûr sur le prix de vente final du produit.

Selon Amit Khandelwal, professeur à l’université de Columbia aux Etats-Unis, l’augmentation des prix ne serait pas forcément représentative de l’augmentation des taxes, mais il serait toutefois raisonnable de s’attendre à voir les prix augmenter de 15% dans le commerce.

Pour Business Insider, Apple serait l’une des entreprises les plus touchées par les mesures prises par Donald Trump. L’iPhone pourrait ainsi voir son prix s’envoler de 97$, dans le pire scénario. Business Insider estime que – dans le meilleur des cas -, l’augmentation s’élèverait à 50$. Le magazine estime fort improbable le fait qu’Apple ne répercute pas ces taxes sur ses tarifs.

Vu la stratégie du groupe – et même si le consommateur européen n’est pas directement impacté par ces mesures -, il est fort probable qu’Apple en profite pour augmenter ses prix également en Europe, de manière similaire. L’augmentation tarifaire pourrait toutefois ne concerner que les prochains modèles d’iPhone – à savoir les iPhone 8 et 8 Plus, qui pourraient voir leur prix d’entrée grimper de 50 à 100€. Il s’agit en tout cas de l’une des hypothèses soulevées. A moins bien sûr, que l’entièreté de l’industrie ne répercute ces mesures sur ses prix, comme cela a été le cas au Royaume-Uni après le Brexit… Un scénario qui semble fort improbable compte tenu du déplacement des lignes de production de certaines entreprises en Inde et au Vietnam.

Quoi qu’il en soit, une augmentation des prix semble aujourd’hui fort probable, d’autant plus que celle-ci s’inscrirait parfaitement dans la stratégie du groupe informatique, qui a décidé de rayer le MacBook Air de sa ligne de produits pour se concentrer sur un ordinateur portable beaucoup plus cher, et qui envisagerait la commercialisation d’un modèle d’iPhone beaucoup plus coûteux, doté notamment d’un écran OLED.