Si Donald Trump respecte ses engagements, la firme de Cupertino pourrait connaître de nouvelles difficultés. 

trump_apple

C’est fait, Donald Trump deviendra le 45ème président des USA. Parmi ses détracteurs, on retrouve les entreprises technologiques américaines dont Apple. Pourquoi ? Tout simplement car le futur président a toujours martelé qu’il tenait à ce que les industries américaines utilisent des matériaux du pays et localisent leur production aux Etats-Unis. Si Donald Trump s’en tient à ses propos et qu’il trouve le soutien nécessaire pour concrétiser ce projet, de nombreuses entreprises américaines pourraient y perdre beaucoup.

Par exemple, on pense à Apple dont une importante partie de la production se situe en Chine. Un rapatriement constituerait une perte non-négligeable pour l’entreprise et aurait sans conteste un impact sur les prix des appareils de la Pomme que beaucoup critiquent comme étant déjà trop élevés. D’ailleurs, Donald Trump avait déclaré ceci : “Je veux forcer Apple à arrêter de fabriquer des iPhone en Chine !

A ce propos, la société de Tim Cook a soutenu durant ces derniers mois la campagne d’Hillary Clinton et ne s’en est pas vraiment cachée.

Cependant, on peut imaginer la situation suivante : certains utilisateurs vont peut-être se ruer sur les produits de la marque avant justement que Trump ne passe à l’action. De plus, une autre note positive se profile en faveur des industries technologiques : Donald Trump voudrait diminuer les taxes des bénéfices engrangés à l’étranger par les sociétés américaines.

Quoi qu’il en soit, les différentes entreprises technologiques vont garder un œil attentif sur l’évolution de la situation durant les prochains mois.