Selon plusieurs sources, il semblerait que la firme de Cupertino ait revu à la hausse ses commandes de composants iPhone chez ses différents fournisseurs. L’objectif ? Répondre à la demande qui, même si elle est inférieure à celle de l’iPhone 6s, augmente.

A Tokyo, les acheteurs faisaient la file très tôt pour repartir avec un iPhone 7 - crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Digitimes cite plusieurs sources proches des chaines de production pour confirmer son information : Apple augmente son nombre de commandes quant aux composants d’iPhone 7 et 7Plus auprès de ses fournisseurs.

L’un d’eux, TPK, aurait vu la demande d’Apple grossir de 20 à 30% en comparaison des prévisions. Il en va de même pour la société GIS qui travaille sur l’assemblage des smartphones de la Pomme. Cette entreprise prévoit une augmentation importante de son chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année en cours.

Digitimes fait part de ses estimations et il en ressort qu’Apple pourrait vendre entre 80 et 84 millions d’iPhone 7 et 7 Plus cette année. Si ces chiffres sont impressionnants, on constate qu’ils sont tout de même inférieurs à ceux du 6s, qui étaient de l’ordre de 85 à 90 millions.

Les éléments qui permettraient d’expliquer cette hausse des ventes reposent sur la concurrence : les problèmes rencontrés par Samsung et son Galaxy Note 7. Le constructeur sud-coréen ayant été obligé de rappeler l’ensemble de ses appareils afin d’éviter les risques de nouveaux accidents.