Selon Kaspersky, un éditeur de solutions de sécurité, il y aurait actuellement 40 millions d’identifiants iCloud dans la nature.

© DR
© DR

Apple communique de plus en plus sur la sécurité de ses plateformes que ce soit les services web que les produits en eux-mêmes. Pourtant, selon un éditeur de solutions de sécurité, environ 40 millions d’identifiants iCloud, la plateforme web d’Apple, seraient maintenant ouverts aux quatre vents.

Il ne s’agirait pas d’un piratage en bonne et due forme, mais d’une sorte de déduction via d’autres piratages. Comment expliquer ça ? Il s’agit simplement d’autres services qui auraient été piratés au fil du temps, et ces bases de données sont croisées avec iCloud. C’est possible si vous utilisez la même adresse email et le même mot de passe partout. Par exemple, si Facebook se fait pirater et que votre adresse email et votre mot de passe sont identiques à ceux que vous utilisez sur iCloud, votre compte sera également accessible.

Ce genre de piratage par “déduction” est assez simple à éviter, si vous souhaitez tout de même garder un mot de passe commun à tous vos comptes : adaptez votre mot de passe pour chacune des plateformes que vous utilisez. Prenez une séquence complexe, que vous pourrez mémoriser, avec plusieurs types de caractères, comme des lettres majuscules, minuscules, des chiffres et des parenthèses; cette séquence servira pour tous vos mots de passe, et ajoutez une extension propre à chaque service que vous utilisez.