Les opérations de Sharp à l’étranger seront les premières visées.

Crédit photo: DR
Crédit photo: DR

Le géant taïwanais Hon Hai a annoncé mercredi la fermeture de certaines branches à l’étranger de Sharp, l’électronicien japonais en difficulté qu’il a racheté en mars, évoquant des suppressions possibles d’emplois.

Hon Hai, également connu par sa marque Foxconn, est le premier fournisseur d’électronique mondial.

Apple, un de ses gros clients, se fournit auprès du géant taïwanais en composants pour ses smartphones.

Le rachat de Sharp sera finalisé le mois prochain.

Sharp a annoncé une perte nette massive de 256 milliards de yens (2 milliards d’euros) en 2015/16, à cause de méventes et frais de restructuration.

Le groupe taïwanais s’offre, par le biais d’une augmentation de capital, 66% de Sharp pour quelque 389 milliards de yens (3 milliards d’euros).

Terry Gou, fondateur de Hon Hai et l’un des hommes les plus riches de Taïwan, a annoncé aux actionnaires mercredi qu’il prendrait des mesures de restructuration et de réévaluation des effectifs.

Les opérations de Sharp à l’étranger seront les premières visées, a-t-il dit.

«Nous fermerons toutes les coentreprises inappropriées, à coûts élevés», a-t-il déclaré.

«Les méthodes anciennes de faire des affaires» chez Sharp devront changer, a-t-il ajouté, citant la pratique d’octroyer des contrats aux entreprises fondées par d’anciens employés.

Les évaluations des performances individuelles seront mises en place. «Nous devons laisser partir ceux qui doivent partir», a-t-il ajouté.

Les médias japonais ont évoqué des suppressions de 15% des effectifs au Japon, ce que Sharp a démenti.

Avec AFP.