Après une expérience peu concluante, les écoles publiques de l’état du Maine aux États-Unis ont obtenu d’Apple d’échanger les iPad contre des MacBook Air.

© DR
© DR

Encore une tuile pour l’iPad. Alors qu’Apple mise sur l’éducation comme l’un des ultimes vecteurs de croissance pour sa tablette (avec l’entreprise). Mais l’éducation ne semble être totalement d’accord. Preuve en est : les écoles publiques de l’état du Maine (USA) s’étaient dotées en iPad… pour finalement regretter ce choix. Selon l’organisation, beaucoup d’étudiants voient les iPad comme des outils de distraction plutôt que comme des outils d’apprentissages.

Mais ce n’est pas tout, l’avis général est qu’un ordinateur portable reste plus pratique à utiliser au quotidien. Grâce au système d’exploitation complet, d’un clavier et d’un écran plus confortable à utiliser. Résultat des courses, les écoles publiques ne sont pas contentes et l’on fait savoir à Apple.

S’en est suivi une décision plutôt avantageuse pour ces écoles. La pomme va remplacer tous les iPad mis en service par des MacBook Air. Cela correspond à, exactement, 1718 iPad. L’ultra portable d’Apple semble en effet taillé pour ce genre d’usage, avec sa facilité de transport et son autonomie de 10 heures. Ce changement se fera sans aucun frais supplémentaire pour les établissements scolaires. Un échange qui risque de couter cher à Apple. Le prix moyen d’un MacBook est de 1200€, alors que l’iPad Air 2 est commercialisé à 439€. Sans compter qu’Apple va se retrouver avec un stock assez important d’iPad déjà utilisés.

Source : SunJournal