Monster s’estime lésé par le rachat de Beats par Apple

Le CEO de l’ancien partenaire de Beats estime avoir été mouché lors du rachat de Beats par Apple.

© DR
© DR

Monster, c’est l’ancien associé de Beats Electronics. Originellement constructeur de câble, Monster a participé au développement des premiers gros produits à succès de Beats, notamment l’iconique casque Beats Studio qui, encore aujourd’hui, reste le modèle classique de la marque. Mais après un temps, Beats a décidé de faire cavalier seul, pour ensuite se faire avaler tout cru par la grosse pomme.

Un repas estimé qui a couté 3 milliards de dollars à Apple, c’est le plus gros rachat de son histoire. Mais dans l’opération, Monster n’a pas récupéré un kopeck, et n’a bénéficié d’aucune reconnaissance. Pire encore, tous les produits de Monster, qui entre temps avait lancé sa propre gamme de casques, ont perdu leurs mentions “Made for iPhone”. Noel Lee, CEO de Monster déclare se retrouver avec des millions de dollars de stocks invendables.

Un coup de poignard pour Monster. “Nous avons dû fermer des usines, nous avons dû fermer des entrepôts, j’ai dû licencier 60% du personnel de Monster” explique-t-il. Il continue à enfoncer le clou : “j’ai personnellement développé les produits qui ont permis à Beats de décoller […] nous voulons une juste reconnaissance et une réparation des dégâts. Ce n’est pas Dr. Dre qui a bâti Beats, ni Jimmy Iovine, c’est nous, Monster”. Des accusations graves, qui remettent en cause pas mal de choses chez Beats et sa place chez Apple.

Un procès opposera d’ailleurs Apple à Monster d’ici un mois. Un procès qui sera à suivre de près et qui risque de faire sortir quelques éléments intéressants.

Source : Le Figaro

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.