Un Chinois vend sa fille pour s’acheter un iPhone

Un Chinois n’a pas hésité à vendre sa propre fille pour pouvoir acquérir des biens matériels.

Crédit Photo : D.R.
Crédit Photo : D.R.

A Duan vit en Chine et rêvait de s’acheter le dernier iPhone en date. Problème : ce jeune homme de 19 ans n’avait pas les moyens de se payer le smartphone d’Apple et encore moins, une moto qu’il désirait ardemment. Sans emploi et sans diplôme, il passait le plus clair de son temps sur le web. Il trouve alors une solution : vendre sa petite fille âgée de 18 jours seulement. Il déniche alors un acheteur sur un service de discussion instantanée très répandu en Chine : QQ. L’acheteur est prêt à acquérir l’enfant pour sa sœur sous prétexte que celle-ci ne peut en avoir. Prix de d’achat ? 23 000 yuans, soit un peu plus de 3200€ !

Une rupture et de la prison

La mère était mineure lorsqu’elle était enceinte et elle cumulait les petits boulots pour faire vivre sa famille. Elle a directement rompu avec A Duan en apprenant ce qu’il avait fait. Cependant, elle n’a pas prévenu la police car elle ne savait pas que ce type de pratique était (et est toujours) répréhensible. Elle a même déclaré que ces ventes d’enfants sont habituelles dans son village et que, comme elle avait été elle-même adoptée, elle ne connaissait pas le caractère illégal de cette vente. Les forces de l’ordre ont quand même eu vent de ce délit. La justice a fait preuve de clémence envers elle et elle n’a été condamnée qu’à une peine de deux ans et demi de sursis. Le juge ayant pris en compte le fait qu’elle aidait son plus jeune frère dans ses études et qu’elle s’occupait de ses parents handicapés. Le compagnon, quant à lui, a écopé de 3 ans de prison.

L’acheteur s’est, pour sa part, rendu à la police. L’enfant restera chez la sœur de cet acheteur car les parents de la mère biologique ne sont pas en mesure de l’élever.

Rémi Lach (St.)

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.