Les casques Bluetooth ont souvent du mal à convaincre, avec des autonomies faibles, une qualité sonore décevante. La très prestigieuse marque Bang & Olufsen a récemment lancé le BeoPlay H7, dépourvu de réduction de bruit et pariant sur l’autonomie. Bon compromis ou produit en retrait face à la concurrence ? La réponse dans notre test.

© Arnaud Laurent
© Arnaud Laurent

Bang & Olufsen fait partie de ces marques qui font rêver, une marque historique avec des produits ultras haut de gamme, faisant partie du monde du luxe. Sous sa marque BeoPlay, le constructeur va chercher du côté des accessoires plus pragmatiques avec des casques et enceintes plutôt destinés au grand public. Mais une marque de luxe a souvent du mal à faire des produits abordables, c’est pourquoi un “simple” casque Bluetooth est vendu 449€. Ce casque, c’est le BeoPlay H7, dernier né de la gamme, qui fait la part belle au design soigné de la marque, avec un compromis de taille : le casque est sans-fil, utilisant une connexion Bluetooth, et dépourvu de réduction de bruit active, comme on peut en trouver sur le Bose QC25 ou encore le Beats Studio. C’est un pari risqué, surtout au vu du positionnement tarifaire de la bête, et de sa volonté évidente de se poser comme un casque de tous les jours et mobile.

Un design luxueux

Comme dit plus haut, les produits Bang & Olufsen font rêver, notamment grâce à leurs design sobres, atypiques et souvent impressionnants. Le casque H7 est un fier descendant de la marque, le design est extrêmement sobre, mais au combien réussi. Les matériaux utilisés sont d’une qualité irréprochable, que ce soit l’aluminium, le cuir ou le plastique. Ce casque laisse une impression de luxe franchement agréable.

La partie supérieur dans un cuir de très bonne qualité. - © Arnaud Laurent
La partie supérieur dans un cuir de très bonne qualité. – © Arnaud Laurent

Pour entrer un peu plus dans les détails, la partie supérieure du casque est recouverte d’une épaisse couche de cuir, qui ne craint pas (trop) la pluie. La structure est faite en aluminium, ce qui permet au casque de reste assez léger. Sur l’oreille droite, on retrouve un pavé tactile, qui contrôle le volume, de passer au morceau suivant ou précédent ou de mettre en pause le morceau à l’écoute. On retrouve également un bouton on/off, une LED de statut, un port micro-USB pour la recharge et un port jack. Sur l’oreille gauche, il y a un petit tiroir pour y mettre la batterie, qui est amovible.

Le pavé tactile se pilote de manière assez simple, il suffit de glisser vers l’avant pour aller au morceau suivant (ou l’arrière pour le précédent), un tap pour mettre en pause. Le réglage du volume est un peu plus périlleux, il faut suivre le cercle dessiné sur le côté de casque. On le sent sous le doigts, mais les gestes rapides ou un peu trop brusques ne seront pas pris en compte.

Sur la partie droite, de bas en haut, la prise jack, le connecteur micro-USB et le bouton on/off - © Arnaud Laurent
Sur la partie droite, de bas en haut, la prise jack, le connecteur micro-USB et le bouton on/off – © Arnaud Laurent

Pour revenir sur le port jack, il permet d’utiliser le casque éteint, en d’autres mots, sans connexion Bluetooth. C’est un excellent point, parce que cela signifie que le casque reste totalement fonctionnel même quand il n’a plus de batterie (à condition d’avoir le câble avec soi en permanence). Et point fort face aux casques avec réduction de bruit active, le fait qu’il soit éteint n’a strictement aucun impact sur la qualité sonore. C’est indéniablement un des points forts de ce choix.

Le casque est agréable à porter, il n’est pas trop lourd et n’exerce pratiquement pas de pression sur les oreilles (juste assez pour le maintenir en place). Il s’agit d’un casque circum-auriculaire, qui enveloppe l’oreille. Cela garantit une bonne isolation sonore (passive, donc), et un produit très confortable à porter. On peut le porter une heure sans problème sans ressentir le besoin de l’enlever.

Cette absence de réduction du bruit active à un second avantage : l’autonomie. Il s’agit d’un des meilleurs arguments du casque, le casque affiche plus de 20 heures en écoute. Autrement dit, en usage courant, cela correspond à plusieurs jours d’utilisations sans avoir à se soucier de recharger le casque. Après deux semaines de test avec environ deux heures d’écoute par jour (dans les transports et au bureau), le casque affichait encore une autonomie de 20% (le niveau de batterie s’affiche dans le centre de notification que l’iPhone, un bon point).

On peut voir le niveau de la batterie dans la barre de statut, avec le logo du Bluetooth, et également dans le centre de notification. - © Arnaud Laurent
On peut voir le niveau de la batterie dans la barre de statut, avec le logo du Bluetooth, et également dans le centre de notification. – © Arnaud Laurent

B&O a pensé à doter le casque d’une fonction intelligente de mise en veille. Après 15 minutes d’inactivité, le casque se coupera automatiquement, de quoi éviter de laisser le casque allumé au fond de son sac et le décharger inutilement. La recharge complète dure environ 2h30.

Un son neutre

Là où la majorité des constructeurs grand public font le pari de basse opulente, B&O fait le compromis d’un son plus neutre. Les basses sont présentes, certes, mais moins marquées que sur les casques Bose ou Beats (les deux marques les plus populaires). Le tout en résulte un son équilibré, un peu mieux balancé, et qui tient la route sur pratiquement tous les styles musicaux que ce soit sur du très électronique (électro, pop, rap) ou sur des sons plus analogiques (rock classique, jazz, musique classique). La qualité sonore ne provoquera par d’effet “wow” sur les néophytes, mais réconciliera peut-être les mélomanes avec le Bluetooth.

La qualité de la connexion Bluetooth est épatante. Jamais je n’avais pu tester une connexion aussi stable, en toutes conditions, et avec si peu de déformation sonore. La connexion n’a jamais montré de signe de faiblesse, pas même en extérieur dans des conditions difficiles (le vent à tendance à faire perde la connexion à certains casques, notamment le Parrot Zik ou le Beats Studio, des modèles que j’ai pu tester). La connexion ne saute jamais, et ne fait pas craquer le son en cas d’éloignement ou de passage entre l’appareil et le casque. La portée est d’une bonne dizaine de mètres, ce qui sera largement suffisant. La distance maximale de connexion pose rarement problème avec un casque.

Cela étant posé, on revient encore une fois à cette absence de réduction de bruit active. Même s’il est bien isolé, vous entendrez toujours ce qu’il se passe autour de vous. Cela donne un son moins enveloppant, moins immersif que celui d’un casque doté de cette réduction de bruit. B&O propose un autre casque Bluetooth équipé d’une réduction de bruit active, le BeoPlay H8. Mais l’autonomie n’est plus aussi bonne, il est – encore – plus cher (499€) et il s’agit d’un modèle supra-auriculaire, et donc moins confortable à porter. Une histoire de compromis, donc. Ceci dit, beaucoup de gens n’apprécient pas la réduction de bruit électronique à cause de son trop bon isolement. Cela peut avoir un côté déroutant (l’absence totale de bruits environnants) et peut même générer des maux de tête.

© Arnaud Laurent
© Arnaud Laurent

Pour conclure, le casque BeoPlay H7 offre un son équilibré, avec une autonomie très appréciable, le tout emballé dans un design magnifique. Le prix est clairement “hors-limite” avec une étiquette affichant 449€. Mais vous pouvez être à peu près sur de garder ce casque pendant des années, quant on prend en compte la qualité de ses matériaux et sa double connectique jack et Bluetooth, qui lui assure de tenir le choque face à l’ablation du port jack sur les prochaines générations d’iPhone. Si vous en avez les moyens, ce casque est un bon produit, peut-être victime d’une certaine surenchère tarifaire où on a aussi l’impression de payer la marque avant le produit, sans pour autant paraître beaucoup trop cher par rapport à sa qualité. La bonne nouvelle, c’est qui si le casque est vendu à 449€ par les grandes enseignes (Apple Store, FNAC), il est en vente à partir de 389€ sur Amazon, soit une jolie réduction de 60€. Le casque est disponible en trois couleurs, noir, gris et une variante “Naturel” (le modèle testé), du plus bel effet.