Tim Cook en guerre contre les “portes dérobées” dans iOS

Le CEO d’Apple a pris la parole, face à plusieurs grands dirigeants d’entreprises et de représentants de la Maison-Blanche, en s’opposant durement aux “backdoors” des systèmes cryptés.

© DR
© DR

Le gouvernement américain (et d’autres) veut avoir accès aux données des smartphones. Mais actuellement, quand un iPhone est verrouillé, l’entièreté des données personnelles sont cryptées et totalement inaccessible, même pour Apple. Ces gouvernements demandent donc la création de “clés d’accès”, pour pouvoir retrouver les données liées à des affaires judiciaires. Même si la demande paraît légitime, elle pose de sérieux problèmes de sécurité du côté d’Apple.

Tim Cook a rappelé qu’il est impossible de créer des “portes dérobées” sans compromettre la sécurité générale d’iOS (lire aussi : Apple ne cède pas face aux autorités américaines sur la sécurité d’iOS). En effet, il n’est pas possible de garder un accès pour les gouvernements en le cachant des hackers. S’il y a une clé d’accès, ils finiront par la trouver. Le CEO est même allé un peu plus loin, selon lui, la Maison-Blanche devrait même se rendre compte de son erreur et déclarer qu’il ne faudrait pas placer de “porte dérobée” dans les systèmes d’exploitation.

On sent que Tim Cook est bien décidé à ne pas lâcher de lest – à raison – sur cette problématique. En face, on comprend tout de même la frustration des enquêteurs de passer à côté d’informations cruciales, à cause de ce chiffrement. Le problème semble sans issue satisfaisante, et finit par poser des questions plus profondes, impactant directement les libertés et la sécurité de chacun.

Source : The Intercept

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.