Les utilisateurs d’iPhone 6s doté d’un processeur A9 Samsung ne doivent plus s’inquiéter selon un site spécialisé.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

Alors qu’Apple a récemment reconnu qu’une très légère différence d’autonomie peut être constatée sur les iPhone 6s et 6s Plus en fonction du processeur A9 utilisé (Samsung ou TSMC), le site Tom’s Hardware a souhaité tester par lui-même cette éventuelle différence de performances sur le nouveau fleuron d’Apple.

Pour en avoir le coeur net, le site spécialisé a soumis deux iPhone 6s doté chaque fois d’un processeur différent (soit Samsung, soit TSMC) à différents tests de type GeekBench 3 et Basemark. Après avoir été soumis à de rudes épreuves (sans applications lancées en tâche de fond des deux côtés), il en ressort que l’écart entre les deux processeurs A9 s’avère quasiment nul.

Selon TH, le résultat obtenu montre un léger écart d’autonomie mais en faveur de… la puce de Samsung. Rappelons que cette dernière dispose d’une finesse de gravure plus importante que la puce TSMC (14 nm contre 16 nm). Le site spécialisé évoque un écart de 3,47% pour le test GeekBench 3, ainsi que 10,8% pour le test Basemark OS II. Selon lui, la moyenne des tests permet de conclure à un écart de 7% en faveur de la puce Samsung. Le site américain souligne également que la puce A9 fabriquée par Samsung aurait d’ailleurs tendance à très légèrement moins chauffer que celle de TSMC, même si ce détail n’a aucun impact sur les performances de la puce…

Suivant les résultats obtenus lors de ses tests, le site spécialisé conclut en indiquant que le “chipgate” – comme certains l’appellent déjà ainsi – est ni plus ni moins “une tempête dans un verre d’eau”.