La montre intelligente d’Apple se voit déjà bannie des examens par les surveillants alors que celle-ci n’est pas encore sortie…

AFP
AFP

Alors que l’Apple Watch sortira en avril, des ennemis se profilent déjà à l’horizon : les surveillants. Les universités au Royaume-Uni commencent à émettre des interdictions concernant les élèves portant tout type de montre dans la salle d’examen qui pourrait être utilisée comme outil de tricherie.

C’est pourquoi les universités ont décidé de mettre à la disposition de chaque élève une horloge qui ne fera, bien évidemment, qu’indiquer l’heure. Ce genre de comportement n’est pas nouveau, bien sûr. L’arrivée des smartphones de plus en plus perfectionnés signifie que les surveillants ont dû et devront repenser les politiques d’examen, en demandant aux élèves de laisser leur smartphone à la maison, ou bien de l’éteindre et de placer celui-ci dans un sac en plastique sous leur bureau. Il est donc tout à fait logique que l’Apple Watch subira le même traitement.

Actuellement, environ 82% des nouveaux étudiants d’université, de collège et lycée possèdent un smartphone, tandis qu’au moins 20% ont une tablette. La montre d’Apple devrait suivre la même tendance.

La salle d’examen ne sera pas le seul endroit où l’Apple Watch se verra être interdite. En effet, les individus remarqués par les autorités en train d’utiliser leur montre connectée pendant qu’ils conduisent seront soumis à des peines similaires à l’utilisation d’un smartphone au volant. Chaque innovation connaît des interdictions.

Source: BuzzFeed

 

Angélique C. (St.)