Le géant de l’informatique va-t-il réussir à bouleverser le marché des montres connectées avec sa Watch?

watch_1
Crédit photo : AFP

Mettant fin à deux ans de spéculations, Apple a finalement dévoilé sa montre connectée, simplement appelée Apple Watch. Comme tout appareil conçu sous l’oeil vigilant de Jony Ive, c’est un objet qui se veut aussi esthétique qu’utile. Comment cet appareil se mesure-t-il à ses concurrents?

Pendant qu’Apple prenait le temps de fignoler son produit, Samsung avait déjà lancé six modèles de montres connectées. Les smartwatchs fonctionnant sous le nouveau système d’exploitation Android Wear de Google sont également déjà sur le marché.

Cependant, aucune montre synchronisable avec un smartphone n’offre à ce jour un éventail de fonctionnalités aussi large que ce que promet l’Apple Watch.

Dotée de capteurs, elle permettra de mesurer le mouvement et d’enregistrer des données relatives aux activités sportives et au bien-être — la surveillance du rythme cardiaque, notamment. Elle pourra être utilisée pour passer des coups de fil et pour envoyer des messages d’un simple geste. Mais elle pourra aussi remplacer le porte-monnaie, servir de télécommande pour l’appareil photo de l’iPhone et jouer les baladeurs mp3.

Toutes ces fonctionnalités ont été intégrées de manière à rendre l’appareil aussi simple d’utilisation que l’iPhone.

watch_21
Crédit photo : AFP

La montre est dotée de touches intelligentes, comme la couronne numérique permettant de naviguer sur le cadran et sur l’interface des applications sans gêner la visibilité — un outil qu’Apple considère comme le plus révolutionnaire depuis la molette cliquable de son iPod.

watch

La firme a surtout voulu éviter l’approche du modèle unique, en déclinant sa nouveauté en trois styles ou “collections” : Watch, Watch Sport et Watch Edition, ainsi qu’en deux tailles de cadran.

Watch est dotée d’un cadran en acier (poli ou noir) avec un choix de six bracelets différents, en acier inoxydable ou encore en cuir.

Avec Watch Sport, on passe de l’acier à l’aluminium et à un écran plus résistant, idéal pour profiter au mieux des divers capteurs.

La collection Edition se destine aux adeptes du glamour. La montre dispose d’un boîtier en or 18 carats et, là aussi, de plusieurs bracelets.

C’est pourquoi Tim Cook a souligné, lors de sa présentation, une dimension “personnelle” :

“Apple a présenté au monde plusieurs produits marquants dans leurs catégories respectives : le Mac, l’iPod, l’iPhone et l’iPad. Une fois de plus, Apple est sur le point de captiver le monde avec un produit révolutionnaire capable d’enrichir la vie des gens. C’est notre produit le plus personnel”.

Une seule journée d’autonomie

Lors de sa conférence de presse, Apple ne s’est pas montrée très précise au sujet de l’autonomie de sa montre connectée. Mais si l’on en croit le site Re/code, la Watch tiendrait  en moyenne une journée sans être rechargée. Et le site américain d’ajouter qu’Apple ne serait pas satisfaite de l’autonomie actuelle de sa montre. Elle ferait tout son possible pour l’optimiser avant son entrée en production.

L’Apple Watch sera commercialisée au début de l’année 2015 au prix de 349$. Proposée dans un premier temps uniquement aux États-Unis, elle sera compatible avec l’iPhone 5, 5c, 5s et l’iPhone 6.

[ Avec AFP. ]