Apple serait en train de négocier un partenariat avec les compagnies d’assurance américaines.

healthkit 01

Après les professionnels de la santé, ce sont les compagnies d’assurances qu’Apple essaie de séduire ! Bloomberg rapporte qu’Apple a entamé des négociations avec plusieurs compagnies d’assurances américaines, dont UnitedHealth et Humana qui ont confirmé l’information. L’entreprise de Tim Cook essaierait de les convaincre d’utiliser HealthKit, un ensemble d’outils donnés aux développeurs d’applications et d’objets (dont notamment les bracelets fitness) afin de collecter des données sur les calories brûlées par l’utilisateur, son rythme cardiaque, ses cycles du sommeil ou sa tension, et ainsi de permettre à l’application iHealth d’effectuer un bilan global de sa santé.

Même si on ne sait pas encore précisément ce à quoi pourrait aboutir ces négociations, Bloomberg rappelle que des partenariats de ce genre existent déjà : par exemple, les employés de BP acceptant de porter un bracelet connecté Fitbit peuvent obtenir des assurances santé moins chères si les résultats collectés montrent qu’ils font des efforts pour améliorer leur santé. Demeure cependant la question épineuse du respect de la vie privée si votre employeur ou votre assureur peut obtenir facilement les informations collectées par votre smartphone : malgré les avantages que ce système apporte, un risque de dérives reste possible (un utilisateur qui ne voudrait plus partager ses données à son assureur, des employeurs qui refuseraient d’embaucher quelqu’un qui ne veut pas utiliser HealthKit…).

Diane Berger (St.)