La Pokémon Company a confirmé développer un jeu Pokémon pour iPad.

pokeeeeemon attrapeeeez les tous

Suite à une image diffusée il y a quelques jours par Josh Wittenkeller sur Twitter, des membres de la Pokémon Company (la filiale de Nintendo chargée de la franchise à succès Pokémon) ont confirmé la rumeur : un jeu Pokémon pour iPad est bien en cours de développement. Il ne s’agira cependant pas d’une adaptation pour tablette des célèbres jeux vidéo pour consoles portables, où l’on incarne un dresseur de Pokémons qui parcourt le monde dans le but de devenir champion : ce sera une version iOS du jeu de cartes qui a fait fureur dans les écoles il y a une dizaine d’années, et qui est disponible en ligne sur Windows et Mac.

Dans ce jeu, affrontez vos amis ou d’autres joueurs rencontrés via internet, à travers des duels de cartes Pokémon ! Par ailleurs, les joueurs devraient pouvoir importer des cartes réelles sur cette application gratuite. Par contre, pour compléter leur deck, il faudra acheter des packs de cartes supplémentaires. Aucune date de sortie n’a pour l’instant été communiquée.

Nintendo gagne 4% à Tokyo après l’annonce de l’arrivée du jeu

L’action Nintendo s’est envolée de près de 4% lundi à la Bourse de Tokyo, portée par l’annonce aux Etats-Unis du lancement d’un jeu vidéo Pokemon pour les tablettes iPad d’Apple, ce qui est interprété comme une ouverture au marché des applications ludiques pour terminaux mobiles.

A la fin de la journée, le titre a affiché un gain de 450 yens (+3,98%). Il était même ponctuellement monté jusqu’à 12.125 yens en début d’après-midi, soit un bond de 835 yens (+7,4%).

«Une filiale de Nintendo va proposer un jeu de cartes Pokemon sur iPad après avoir fait de même pour PC et après des années de succès des cartes réelles», a expliqué à l’AFP un porte-parole de Nintendo.

Toutefois «la stratégie du groupe de ne pas distribuer de jeux pour smartphones reste inchangée», a-t-il assuré.

Nonobstant cette déclaration officielle, le lancement d’un jeu Pokemon Trading Card sur iPad est interprété par les acteurs du marché comme pouvant être un premier pas vers un changement d’approche du groupe vis-à-vis des terminaux mobiles, ont expliqué des courtiers.

Jusqu’à présent, Nintendo s’est refusé à proposer des versions pour smartphones des jeux offerts pour ses consoles de poche 3DS ou de salon Wii U, jugeant que les appareils dédiés ont des capacités plus adaptées aux jeux élaborés.

Cependant des investisseurs pensent que le groupe aurait tout à gagner à servir aussi le marché croissant des applications pour terminaux mobiles, au lieu de cantonner ses divertissements à ses propres consoles fortement concurrencées.

Diane Berger (St.) avec AFP.