La société bruxelloise de transports de taxis met à disposition une application mobile facilitant la réservation de taxis sur Bruxelles et ses environs. Elle repose pratiquement sur le même principe que l’application Uber, mais avec la légalité en plus…

ecab
L’application mobile eCab va-t-elle séduire autant que celle d’Uber ? © AC / Le Soir

L’information est rapportée ce jeudi par nos confrères de chez Trends-Tendances : le premier acteur du marché du taxi bruxellois, Taxi Radio Bruxellois (Taxis Verts), vient de mettre à disposition une application mobile (iOS et Android) facilitant la réservation de taxis sur Bruxelles et ses environs. Cette dernière, baptisée eCab, a en fait été lancée par G7, un consortium d’entreprises de taxis actifs dans un premier en Ile-de-France. Sa disponibilité en Belgique intervient après la polémique entourant l’arrivée d’Uber en février dernier (obligée de cesser ses activités depuis le 15 avril par un jugement). Mais d’après Michel Pêtre, administrateur délégué de Taxi Radio Bruxellois (Taxis Verts), ce projet d’appli se construisait déjà depuis plusieurs mois. C’est d’ailleurs ce patron d’entreprise qui a obtenu l’interdiction du service UberPop à Bruxelles par le tribunal de commerce de Bruxelles, agrémentée d’une astreinte de 10.000 euros par infraction constatée. Si le service de la société américaine semble toutefois toujours actif à Bruxelles (force est de constater qu’il est toujours possible de commander un chauffeur via l’application), Taxis Verts entend bien profiter des nouvelles technologies pour moderniser son service.

Concrètement, l’application eCab reprend le même principe que l’application d’Uber. Le client peut en effet visualiser directement sur une carte où sont localisés les taxis en temps réel, la possibilité de commander un taxi et le temps d’attente jusqu’à la prise en charge à l’endroit où on le désire (il suffit de glisser un curseur sur la carte à l’endroit précis où l’on souhaite prendre un taxi).

Mais l’application eCab propose quelques fonctionnalités supplémentaires telle que la possibilité de réserver un taxi pour plus tard, simuler le montant d’une course, et surtout un avantage de taille : la possibilité de payer sans utiliser une carte de crédit! En fait, le client a le choix entre deux niveaux de services :

– eCab Easy : commander son taxi avec paiement à bord (en espèce).
– eCab Zen : commander son taxi ou le réserver pour plus tard avec paiement via une carte de crédit directement depuis l’application. Le client a en outre la possibilité de choisir un pourboire pour le chauffeur (un pourcentage du montant de la course qu’il détermine depuis l’application), de profiter d’un véhicule en priorité et d’être pris en charge en gare, aéroport et autres points d’intérêts. Cette formule coûte toutefois un supplément de 6% sur le prix total de la course, ce qui couvre probablement les frais de proposition de paiements par carte de crédit de l’entreprise bruxelloise.

Si lors du premier lancement de l’application, le client doit opter pour l’une de ces formules, il a toutefois la possibilité par la suite de choisir ce qui lui convient le mieux, au cas par cas.

À noter qu’avec le paiement par carte de crédit, vous descendez du taxi en toute liberté sans avoir à payer à bord. La facture vous est envoyée par e-mail, à l’adresse que vous avez renseignée lors de votre inscription au service. L’application vous propose enfin de noter votre chauffeur à la fin de la course pour devenir “un ambassadeur d’eCab”.

À l’instar d’Uber, l’application propose enfin de partager son expérience sur les réseaux sociaux.

Ce qui fait finalement la différence du service eCab par rapport à Uber, c’est le fait que les chauffeurs et véhicules répondent aux exigences réglementaires, mais aussi un prix plus élevé.

Téléchargez gratuitement l’application eCab sur l’App Store ou sur le Google Play.

Réagissez sur le forum.