D’après le chercheur en sécurité Jacob Appelbaum, interviewé par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, la NSA pourrait avoir accès au contenu de n’importe quel iPhone grâce à une porte dérobée lui permettant d’accéder à distance au terminal de n’importe quel utilisateur.

© AFP

Si vous êtes l’heureux possesseur d’un iPhone, peut-être songerez-vous à changer de smartphone après avoir pris connaissance des accusations d’un chercheur allemand…

Interviewé par Der Spiegel, le chercheur Jacob Appelbaum explique comment la NSA est parvenue à infiltrer l’iPhone et à y laisser une porte dérobée, pour permettre à ses employés d’infiltrer n’importe quel terminal dans le cadre d’une enquête.

La démarche, d’une simplicité enfantine, permettrait aux agents de la NSA d’infiltrer un iPhone en quelques secondes pour accéder à toutes les données privées stockées sur le terminal.

En utilisant le programme DROPOUTJEEP, les agents de la NSA seraient en effet en mesure d’accéder au contenu de l’iPhone en utilisant les communications entrantes ou sortantes du terminal.

Liste de contacts, SMS envoyés et reçus, appels émis et reçus, localisations et applis utilisées figureraient parmi la liste des données accessibles aux agents de la NSA. Outre cela, les agents pourraient également activer à leur convenance le micro et l’appareil photo de la machine pour capturer des informations très précieuses au cours d’enquêtes.

Selon l’expert en sécurité, aucun modèle d’iPhone ne serait à l’abri des attaques de la NSA. Cependant, le programme permettant d’accéder aux données de l’utilisateur nécessiterait au moins un contact avec le portable de l’utilisateur. Une fois la porte-ouverte, la NSA aurait en effet accès en illimité aux données.

D’après le chercheur, la NSA travaillerait cependant sur une seconde version de son programme d’infiltration qui lui permettrait d’accéder aux données de n’importe quel iPhone sans nécessiter de contact avec le terminal…

Des accusations effrayantes, mais qui restent cependant à relativiser. Car si Apple est bel et bien la victime dans ce récit, Google et Android n’auraient pas été épargné par les méthodes d’infiltration de la NSA…

On en parle sur le forum.