SDes tests robotiques indiquent que la précision de l’écran tactile des iPhone 5S et 5C se détériore de manière significative aux bords de l’écran, rapporte Apple Insider.


La société de testing finlandaise OptoFidelity vient de publier les résultats de ses derniers tests robotiques ultra-précis concernant la qualité et la précision des écrans tactiles des derniers iPhone. Ces tests indiquent que les écrans ne détectent de manière précise que les touchés se situant dans une zone spécifique : le milieu d’écran. Cela signifie que la saisie située dans les coins de l’écran est largement laissée en reste.

Les points verts représentent une fiabilité de moins d'1mm et les points rouges de plus 1mm © OptoFidelity

Selon la société, les iPhone 5S et 5C souffrent d’une performance tactile “extrêmement mauvaise” dans les coins de l’écran. Ce phénomène rend compliqué l’utilisation optimale de l’écran tactile puisque la saisie dans les coins de l’appareil semble très imprécise. Par exemple, le test évoque spécifiquement les difficultés à saisir efficacement les touches Q, O et P.

© AppleInsider

OptoFidelity a comparé la réactivité tactile des iPhone à celle du Galaxy S3 et explique que le téléphone de Samsung possède une meilleure détection des touches en général.

Puisque la détection des touches est mieux répartie sur l’écran du S3, l’utilisateur enregistre moins d’erreurs de frappe et les lettres situées dans les coins de l’écran fonctionnent mieux” explique OptoFidelity.

Pour les curieux, le test en question consiste à tester des écrans avec un “doigt” robotisé extrêmement précis qui fait la différence entre des positions de moins d’1mm. L’analyse rappelle également qu’en 2010, les tests avaient élu l’iPhone comme étant le smartphone le plus précis du marché. Ce test avait été conduit en traçant des lignes sur le clavier virtuel et en mesurant la rigidité de celles-ci.

Pourtant, le site Macrumors tempère les découvertes d’OptoFidelity : selon eux iOS est en fait prévu pour compenser l’angle que l’utilisateur va utiliser pour tenir son iPhone. Cela signifierait que les différences de précision décrites en les iPhone et le Galaxy S3 seraient voulues par Apple afin de proposer une meilleure expérience d’utilisation aux consommateurs ne tenant pas leurs iPhone dans une position statique. Cette baisse de précision serait donc en fait compensée virtuellement par iOS.

De plus, OptoFidelity a également testé la latence des écrans tactiles des nouveaux iPhone. Cette étude avait déjà été réalisée par la société Agawi et la firme finlandaise arrive aux mêmes résultats : les iPhone 5 est beaucoup plus précis que ses rivaux sous Android.

En testant certaines fonctionnalités comme la navigation Internet et l’ouverture de l’application Appareil photo, les testeurs se sont également aperçus que les iPhone étaient bien plus réactifs que le Galaxy S3.

On peut donc se demander quel est l’intérêt d’une telle enquête si au final les constatations se révèlent biaisées. De plus, pourquoi comparer les nouveaux iPhone au S3 et non au S4 ? Il semblerait plus judicieux de tester les performances des iPhone par rapport à leurs pendants réels.

(Merci à Julien pour les précisions)

On en parle sur le forum.