Derniers nés de la gamme Sony, les QX10 et QX100 sont de véritables ovnis dans le monde de la photo. Pas vraiment des appareils photos, un peu plus que de simples accessoires pour smartphones, que valent-ils ? Réponse dans ce test.

Le QX 10 | © AL - Le Soir

Première étape essentielle de ce test, l’explication. La gamme QX de Sony est en fait une gamme d’appareils photo à part entière. L’objet dispose de son propre capteur photo, de sa propre batterie et de sa propre mémoire, mais il fonctionne en symbiose totale avec les smartphone (iOS et Android). C’est donc l’écran de votre iPhone qui vous servira pour contrôler l’objectif et prendre des photos. Les photos sont stockées en qualité “normale” sur le téléphone et en full résolution sur la carte mémoire de l’objectif. Au niveau de la connexion entre les QX et votre smartphone, cela se fait en Wifi (via un réseau propre, pas besoin d’être connecté à un wifi, donc) ou via NFC si votre smartphone en est équipé.

Le QX10 | © AL - Le Soir

Commençons par nous concentrer sur le QX10, le modèle “d’entrée de gamme”, facturé 199€ et disponible dès maintenant un peu partout. Il s’agit du modèle grand public de la gamme. Équipé d’un capteur 18Mpx et d’un zoom optique 10x, il film aussi en 1080p. La qualité des images est plutôt convaincante et largement au dessus de ce que peut faire un iPhone, même un 5s. On est ici à un niveau équivalent à un appareil photo compact de bonne qualité. L’appareil s’en sort bien dans les conditions de basse luminosité, sans trop de bruit et avec des photos plutôt nettes (il faudra parfois faire une ou deux photos pour arriver à un bon résultat). En conditions normales, les photos sont vraiment bonnes, mais parfois un peu trop contrastées. Le zoom optique 10x est assez impressionnant, il permettra de capter des détails, même éloignés. Concernant la vidéo, le son est bon, l’image stable et de bonne qualité. En résumé, le matériel est bon. A noter que l’objectif est disponible en deux coloris, noir et blanc/doré (histoire d’aller avec l’iPhone 5s)

Les deux objectifs permettent d'y visser un pied, ici le QX10 | © AL - Le Soir

Là ou l’on placera un bémol, c’est sur la partie logiciel. Si la connexion wifi a tendance à sauter de manière anecdotique, l’application (Play Memories, gratuit, AppStore (univereslle) et Play Store) qui gère l’objectif n’est pas franchement une réussite. De trop nombreux ralentissements sont présents (surtout sur un iPhone moins puissant, comme un 4 ou même un 4S, mais même sur un iPhone 5). Il y a aussi un manque énorme d’ergonomie. Mais on fait le pari que Sony corrigera le tir avec une mise à jour, parce qu’il ne faut pas perdre de vue que la partie logicielle peut être modifiée en cours de route, contrairement au matériel.

QX10, un exemple de photo en basse luminosité | © AL - Le Soir
QX10, un autre exemple de photo en basse luminosité | © AL - Le Soir

Concrètement, le QX10 offre les avantages d’un appareil photo compact de bonne qualité (qualité d’image, zoom, …) avec la connectivité du smartphone. On notera aussi son poids et son encombrement qui lui permet de se glisser facilement dans un sac ou dans une poche de veste sans y faire attention. Concernant l’autonomie, elle est correcte, comptez une bonne journée de photo, avec une recharge assez rapide.

Le QX10, en grand angle (zoom minimum) | © AL - Le Soir

Un autre point positif de la gamme QX, c’est la flexibilité au niveau de la prise en charge des appareils. En effet, l’application de Sony a été développée pour Android et iOS et le système d’accroche de l’objectif sur le smartphone a également été développé pour tenir sur toute sorte de téléphone. Vous n’aurez ainsi aucun problème à utiliser les objectifs en laissant une coque sur l’iPhone. Un bon point.

QX10, le zoom au maximum permet de voir des sujets assez éloignés | © AL - Le Soir

Une autre qualité à souligner, c’est le fait que l’objectif n’ait pas besoin d’être fixé sur le téléphone pour fonctionner. Grâce à la connexion en wifi, il restera actif dans un rayon d’environ 5 mètres. Idéal pour filmer une scène en ayant un retour vidéo sur l’iPhone ou l’iPad (l’application étant aussi été développée pour l’iPad).

QX10 | © AL - Le Soir

Passons maintenant au QX100, le grand frère du QX10. Définit comme un appareil “pro” par Sony, il fonctionne exactement de la même manière que le QX10. Généralement, l’appareil est un cran au dessus de son petit frère, les photos sont clairement de meilleure qualité, il est plus à l’aise dans un environnement peu éclairé et permet une prise de vue plus personnalisable (ouverture, balance des blancs, …). Problème : il coûte 450€ et cible un public moins amateur, qui préférera toujours utiliser un “vrai” appareil photo. Le zoom est moins impressionnant, ce qui plaira moins aux personnes en quête de polyvalence. Il est également plus lourd et plus encombrant. On se retrouve ici devant un modèle équivalent à un compact expert, tout en étant un cran en dessous. Pas sur que celui-ci trouve son public.

Pour conclure, on est devant une gamme totalement nouvelle, souffrant encore de quelques problèmes de jeunesse sur la partie logicielle, alors que la partie matérielle est déjà au point (on regrettera peut-être l’absence d’une connexion bluetooth, peut-être plus aisée à utiliser que la connexion wifi). Le QX10 séduit avec un excellent rapport qualité/prix tandis que le QX100 laisse un peu perplexe, même s’il est d’excellente qualité. Une fois dotée d’une meilleure application (plus stable et un peu mieux pensée) on aura un tout nouveau type d’appareil photo ultra connecté et très convaincant.

Les + :

– Le rapport qualité/prix du QX10

– La qualité des photos et des vidéos

– La portabilité

– La connectivité

Les – :

– L’application encore trop jeune

– Le prix du QX100

Réagissez sur le forum