Selon le site The Verge, Spotify voudrait faire baisser le prix des licences auprès des maisons de disques afin d’améliorer son service mobile.

© DR

En effet, en réduisant ses coûts, la société de streaming suédoise souhaite donner la possibilité aux utilisateurs de l’application mobile d’accéder au service gratuitement, tout comme les utilisateurs PC. Rappelons tout de même que 70% du chiffre d’affaires de Spotify passe dans les règlements de licence.

La firme suédoise serait déjà en pourparlers avec Warner Music et commencerait les négociations avec Sony Music et Universal dans les semaines à venir.

Le problème ? Les géants de l’industrie musicale se plaignent déjà du manque à gagner engendré par le service et rechigneront probablement à faire des remises sur leurs licences.

L’application mobile pour le streaming musical était jusqu’à présent réservée aux membres premium de Spotify, pour 9,99 euros par mois. Pour ce prix, toutes les playlists, toute la bibliothèque musicale du service sont disponibles sur Android comme sur iOS. Le petit plus ? La fonctionnalité permettant de synchroniser les chansons en hors-connexion sur son appareil. Cette fonction permet en fait de jouir de toutes ses musiques sans avoir besoin d’une connexion internet. Surprise ! C’est ce service que Spotify veut rendre gratuit!

Malgré le fait que beaucoup puissent penser que Spotify ai déjà gagné la «guerre» du streaming musical, dû notamment à son audience en constante augmentation et son catalogue très étendu, son modèle de business reste obscur. Avec plus de 5 millions d’utilisateurs payants et 15 millions d’utilisateurs gratuits, la firme semblerait pourtant avoir de beaux jours devant elle. Malheureusement, les dépenses liées à l’acquisition des catalogues d’artistes représentent un trop gros poids dans la balance financière du groupe.

Certains employés ont également affirmé à The Verge, que ces dépenses étaient tellement importantes que les bénéfices de la compagnie s’avéraient en-dessous de la moyenne. Un système financier qui ne semblerait pas pouvoir maintenir Spotify à flots.

La demande de réduction des tarifs des maisons de disques semble donc nécessaire à la perpétuation du streaming musical légal. En déguisant le tout sous la forme d’une amélioration de service gratuite pour les utilisateurs mobiles, la compagnie la joue finaude.

Un intérêt réel pour les maisons de disques?

Mais est-ce que les grands groupes de l’industrie musicale devraient accepter la demande ? Dans leur propre intérêt, oui. Les services comme Spotify représentent une visibilité très importante pour les artistes et ont tendance à faire chuter le taux de piratage. En effet, en facilitant l’acquisition de musique par voie légale, le téléchargement pirate apparaît comme une solution fastidieuse, peu sûre et fournissant des morceaux de moindre qualité générale.

Malgré tout, l’industrie musicale ne semble pas prête à rectifier ses tarifs pour autant. Rectifier le coût d’utilisation de l’application mobile, en la faisant devenir gratuite, permettrait d’acquérir encore beaucoup plus de clients pour Spotify. Qui dit plus de clients, dit plus de profit et donc un meilleur service de la part de la compagnie de service musical.

La partie ne semble donc pas gagnée pour Spotify, mais qui sait ? Les négociations pourraient bien aboutir sur une rectification du contrat, et ce, au bénéfice du consommateur.

Qu’en pensez-vous ?

Réagissez sur notre forum.