Dans une interview, Randall Stephenson, le CEO d’AT&T a brièvement abordé la question d’iMessage, soulignant qu’il ne voyait pas d’un très bon oeil ce type d’application qui permet de se passer des opérateurs pour envoyer des messages à ses amis. Même constat en ce qui concerne le “data illimité” : c’était une très mauvaise idée. L'”Unlimited Data” a couté beaucoup d’argent à AT&T et les petits utilisateurs ont dû en payer les frais… Tout semble indiquer que la data illimité est loin de devenir monnaie courante…

Dans une interview vidéo, le CEO d’AT&T s’est exprimé sur plusieurs sujets et n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur la politique d’Apple avec son iMessage. “Si vous utilisez iMessage, vous n’utilisez pas l’un de nos services de messagerie n’est-ce pas? Cela a pour effet d’abaisser nos revenus provenant de la messagerie” a-t-il expliqué.

Il s’est également longuement exprimé sur le “data illimité”, introduit par la compagnie avec l’iPhone et abandonné en 2010. “Mon seul regret, c’est comment nous avons introduit la tarification au début. Comment nous l’avons-nous introduit? 30 dollars et vous pouvez utiliser tout ce que vous souhaitez en volumes de données.” Ce type de promotion a coûté beaucoup d’argent à AT&T, car les utilisateurs ont consommé sans modération et ce sont les petits utilisateurs qui avaient opté pour des modèles plus traditionnels qui ont dû débourser pour combler les frais liés aux volumes des gros consommateurs. Depuis le retour à un plan tarifaire plus classique, les revenus d’AT&T sont de nouveau au beau fixe. Reste à présent à voir si Apple a poussé ou non AT&T a opter pour cette option à l’époque, en échange de quelques exclusivités pour l’opérateur…

Quoi qu’il en soit, le CEO d’AT&T ne semble guère très satisfait de sa relation avec Apple, bien que 70% des smartphones activés chez l’opérateur soient des iPhone. Il cite plus loin Steve Jobs et sa politique lors du lancement de l’iPhone premier du nom, soulignant que le support à l’iPhone s’est quasi uniquement fait sur base de l’image de Steve Jobs. “Nous avons investi dans Steve Jobs” a-t-il expliqué, et visiblement pas dans l’iPhone. Reste à voir si ces petites tensions expliquent ou non le support de plus en plus important aux autres constructeurs, avec notamment l’énorme campagne supportant la sortie du Lumia 900 de Nokia…

On en parle sur le forum.

[ Source : 9to5mac ]